Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une réfrigération à capillaire sans contre-courants

La réfrigération par cycle à capillaire est basée sur le principe de l'évaporation. Le transfert de l'air chaud par la capillaire permet théoriquement aux gaz de s'évaporer pour prévenir les échauffements. Afin d'optimiser les cycles d'évaporation, des agents réfrigérants sont introduits comme l'ammoniac, l'eau, l'alcool ou le chlorofluorohydrocarbone. En termes simples, plus l'évaporation au travers de la capillaire est rapide et plus la réfrigération est efficace. La difficulté réside dans la conception d'une structure capillaire donnant lieu à des cycles d'évaporation plus rapides.
Une réfrigération à capillaire sans contre-courants
Une société allemande fabricant du matériel aérospatial a développé un système de réfrigération plus efficace, sous-tendu par certains concepts innovants et qui permet, grâce à des modifications essentiellement axées sur les systèmes d'évaporation et de convection, de rendre le transport de la chaleur 10 à 100 fois plus performant que dans les structures capillaires conventionnelles. En d'autres termes, cette société a obtenu des améliorations considérables en adaptant les mécanismes d'écoulement thermique.

La principale modification réside sans doute dans la séparation des réfrigérants d'évaporation et de condensation, qui ne passent pas dans les mêmes canalisations ce qui élimine les contre-courants des systèmes de réfrigération classiques. De plus, la structure capillaire nécessaire à l'évaporation est utilisée seulement dans l'évaporateur et non dans les voies d'acheminement de la chaleur. Par conséquent, l'emploi de systèmes de canalisation séparés pour les réfrigérants et la chaleur a supprimé les contre-courants rencontrés dans les systèmes de refroidissement conventionnels où le réfrigérant empruntait les mêmes canalisations. Des pores beaucoup plus fins dans la capillaire elle-même créent des différences de pression radicalement plus élevées, optimisant ainsi la vitesse des cycles de circulation des agents réfrigérants, pour un système de réfrigération présentant des cycles de transfert de chaleur 10 à 100 fois plus rapides.

Les échauffements étant source de problèmes dans les systèmes d'exploitation de ce type, ce cycle de réfrigération grandement perfectionné contribue à rallonger la durée de vie des machines ainsi qu'à réduire les frais de fonctionnement et de maintenance. Ce système a des applications dans la fission nucléaire, la gestion des déchets radioactifs ainsi que dans les industries chimiques et électriques.

Informations connexes

Résumé de rapport

Numéro d'enregistrement: 80554 / Dernière mise à jour le: 2005-09-18
Domaine: Énergie