Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Traitement innovant des gaz nocifs

Par une série de réactions chimiques, les catalyseurs peuvent favoriser la conversion des gaz nocifs en gaz inoffensifs. Une université russe a développé un catalyseur nouveau et économique dont les performances sont excellentes pour une large fourchette de températures de fonctionnement.
Traitement innovant des gaz nocifs
Un catalyseur est une substance qui accroît la rapidité d'une réaction chimique en réduisant le trajet des réactants aux produits. Les catalyseurs peuvent être homogènes ou hétérogènes. Les catalyseurs homogènes sont dans la même phase que les réactants, c'est-à-dire la phase gazeuse pour les réactions se produisant dans l'atmosphère, alors que les catalyseurs hétérogènes sont dans une phase différente de celle des réactants, souvent une phase solide.

Encore appelés catalyseurs de contact, les catalyseurs hétérogènes fournissent une surface, ce qui permet à la réaction catalysée de se produire. Les catalyseurs doivent souvent être opérationnels dans des environnements à haute température, comme les systèmes d'échappement des machines à combustion interne, et doivent par conséquent résister à la fusion. Les catalyseurs à base de métal peuvent supporter des températures élevées et favoriser la transformation de polluants d'échappement en composants sans danger, comme l'eau et l'oxygène.

Une université russe active dans le domaine des technologies électrochimiques et des techniques d'analyse a développé un nouveau catalyseur métallique hétérogène. Ce catalyseur est bien plus économique que ses concurrents du marché et reste stable à des températures atteignant 8000°C.

Autre avancée importante: la création de deux processus appelés AgPuls et Microwave SilverMix, pour déposer le catalyseur sur tout type de support solide ou presque, permettant ainsi de réaliser diverses applications. Ces processus sont plus rapides, ne nécessitent aucune anode et sont extrêmement homogènes quant à l'épaisseur de catalyseur déposé, évitant ainsi toute perte.

L'université dispose d'un prototype disponible en démonstration et cherche à conclure un accord de fabrication. Parmi les applications possibles de ces avancées figure le traitement des polluants dans les rejets automobiles (par l'intermédiaire de pots catalytiques) et dans les environnements de fabrication industrielle.

Informations connexes

Numéro d'enregistrement: 80710 / Dernière mise à jour le: 2005-09-18
Domaine: Environnement