Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des biomatériaux pour les implants et les prothèses articulaires

Qu'il s'agisse de simples amalgames dentaires ou d'implants beaucoup plus sophistiqués tels que les prothèses articulaires ou les implants cardiovasculaires, les biomatériaux sont très répandus en médecine. Leur utilité n'est plus à prouver. Toutefois, l'espérance de vie allant croissant et les opérations se révélant chaque jour plus sophistiquées, la création d'une nouvelle gamme de biomatériaux s'imposait: elle est en cours d'élaboration. Leur durée de vie sera plus longue et ils s'adapteront mieux au corps humain.
Des biomatériaux pour les implants et les prothèses articulaires
Un groupe de chercheurs russes a créé une gamme de matériaux en biocéramique aux multiples applications médicales. Le composant bioactif de ces matériaux est l'hydroxy-apatite dont la composition chimique est semblable au composant minéral de l'os. A ce titre, il est l'un des quelques matériaux de nature bioactive dans le sens où il favorise la croissance osseuse. Il s'intègre rapidement au corps humain sans risque de rejet, se fixant à l'os avec solidité sans que la soudure ne se voie. Ce matériau peut donc être utilisé en orthopédie et en dentisterie.

Un revêtement en oxyde biocompatible pour les implants en titane, des matériaux en biocéramique pour les prothèses osseuses et une porcelaine réservée aux applications stomatologiques ont notamment été élaborés. Le titane est utilisé en orthopédie et en dentisterie puisqu'il est inerte et ne crée pas d'interactions nocives à l'intérieur du corps. Toutefois l'organisme risque d'assimiler ces implants à des corps étrangers et d'essayer de les isoler en les recouvrant de tissu fibreux. Dans le cadre de cette nouvelle recherche, les implants sont recouverts d'un matériau bioactif qui n'interagit pas avec le tissu environnant. Comme il est en calcium-phosphate, l'os se développe sur ce support. Il peut ainsi recouvrir les prothèses en titane du genou ou de la hanche.

Un matériau en biocéramique contenant de l'hydroxy-apatite a également été mis au point pour édifier du tissu osseux ou combler les orifices des os abîmés, en cas de cancer osseux par exemple. Ce matériau doit bien entendu être poreux et résistant afin que le tissu osseux puisse se développer dans les pores de l'implant artificiel. Il présente une porosité de 45-60%, une bioactivité de 70-90%, une résistance à la flexion de 20-50MPa et une résistance à la compression de 80-150MPa. Ce matériau favorise le comblement rapide des orifices en formant naturellement du tissu osseux et en s'intégrant parfaitement à la structure osseuse. Il permet aussi d'éviter le recours aux greffes osseuses.

On peut utiliser ce matériau dans la porcelaine réservée aux applications stomatologiques pour créer un revêtement multicouche sur les couronnes métalliques. Ce revêtement se caractérise par une remarquable longévité, un bon effet esthétique et une inactivité biologique. Le recours aux matériaux en biocéramique va contribuer à l'amélioration des procédures chirurgicales.
Numéro d'enregistrement: 80810 / Dernière mise à jour le: 2005-09-18
Domaine: Biologie, Médecine