Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Empreintes digitales sur l'eau

Les organismes vivants répondent à la pollution en modifiant leur métabolisme, leur respiration et leur rythme de croissance. Les scientifiques peuvent identifier non seulement le degré de pollution d'un écosystème, mais aussi sa composition en polluants en examinant les réactions de certaines espèces spécifiques.
Empreintes digitales sur l'eau
Les activités humaines polluent les écosystèmes de façon particulière et aléatoire. Utilisés pour tenter de mesurer et définir les effets de cette pollution, les biomarqueurs ont suscité un très grand intérêt de la part des chercheurs. Ce sont des composés organiques dotés de caractéristiques comportementales altérées par la présence de différents polluants. Le principe sous-tendant l'utilisation d'un biomarqueur est d'identifier si oui ou non un environnement particulier est pollué et de rechercher la nature des polluants en analysant la réponse biochimique ou physiologique du biomarqueur une fois celui-ci exposé à cet environnement. Tout comme les empreintes digitales sont uniques à un individu, la réponse d'un biomarqueur correspond à un polluant spécifique.

Dans le cadre du projet baptisé Euglenotox, une équipe de recherche en géochimie de l'université Paris 7 a étudié l'utilisation possible de l'Euglena en tant que biomarqueur dans les environnements aquatiques que sont les sources, les fleuves, les lacs, etc. L'Euglena est un organisme eucaryote monocellulaire qui vit dans l'eau et dont le comportement est influencé par la présence de polluants. L'équipe de recherche a exposé l'Euglena à des prélèvements d'eau, préalablement pollués par les polluants les plus courants. Les modifications observées au niveau des paramètres vitaux de l'Euglena ont été étudiées dans des conditions diverses en termes de concentration de polluants, de température et de lumière. La réponse des populations d'Euglena a été analysée durant cette exposition et les paramètres relatifs au métabolisme, à la respiration, à la teneur en chlorophylle et à la photosynthèse ont été mesurés.

Au terme de cette étude, il s'avère que l'Euglena est un biomarqueur facile à manipuler, peu onéreux et sensible à la plupart des polluants courants de l'eau. De par ses avantages significatifs, l'Euglena se distingue des autres biomarqueurs organiques en ce qu'il constitue un excellent outil de diagnostic d'un intérêt commercial remarquable.