Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des matériaux nanotechnologiques de revêtement innovants

De sa toute première synthèse à aujourd'hui, les potentialités du silicium ont été étudiées de façon continue et approfondie, générant de nombreuses avancées dans le domaine de la chimie industrielle. En exploitant les propriétés précieuses des composés à base de silicium, les responsables d'une entreprise allemande ont récemment développé des polymères hybrides inorganiques-organiques destinés à être utilisés comme liant dans les matériaux de revêtement. Ces revêtements de haute technologie peuvent être appliqués en couches de quelques micromètres d'épaisseur sur diverses bases, comme l'aluminium, le magnésium et l'acier.
Des matériaux nanotechnologiques de revêtement innovants
Cette entreprise spécialisée dans les microtechnologies a été très active dans le traitement chimique des alcoolates de silicium afin d'obtenir des matériaux de revêtement renforcés. Plus particulièrement, elle est parvenue à développer des chaînes de polymère organique directement liées au squelette inorganique de la structure de siloxane. Par rapport aux matériaux de polymère organique pur traditionnellement utilisés, ces dernières présentent une stabilité bien supérieure, en raison de l'énergie de liaison élevée des chaînes de silicium-oxygène avec les groupes organiques.

Les revêtements durcis ont été abondamment testés et ont montré une bonne adhésion aux divers substrats, particulièrement l'aluminium, le magnésium et l'acier. De plus, ils ont formé des couches extrêmement fines, d'une épaisseur comprise entre 4 et 8µm, pour les revêtements incolores et d'environ 15µm pour les revêtements pigmentés. En raison de leur protection anticorrosion obtenue par réticulation tridimensionnelle, ils servent de barrières de diffusion sans qu'il soit nécessaire de recourir à des pigments supplémentaires de protection anticorrosion. Les revêtements typiques, d'une épaisseur de 5µm, dotent les surfaces en aluminium d'une résistance aux projections salines, rendant inutiles les procédures de post-traitement par chromatation.

Ces produits innovants peuvent être utilisés pour protéger les surfaces de la corrosion environnementale et mécanique, par exemple par application d'un simple revêtement sur les peintures métalliques. Leurs applications potentielles vont du revêtement des ressorts à celui des pièces d'une structure automobile, en passant par celui des couches protectrices des échangeurs thermiques, des barrières de diffusion pour structures en métal lourd ou des mousses polymère. Elles conviennent particulièrement au revêtement des matériaux légers, comme l'aluminium, le magnésium, qui sont appelés à jouer un rôle essentiel dans les progrès technologiques mondiaux à venir.

Informations connexes

Numéro d'enregistrement: 80893 / Dernière mise à jour le: 2005-09-18
Domaine: Technologies industrielles