Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Composants avancés pour une transfection cellulaire efficace

Les composants d'oligomère présentent un potentiel accru pour déstabiliser la membrane cellulaire et ainsi permettre la transfection cellulaire via des substances hautement spécialisées à des fins expérimentales ou cliniques. Encouragée par ce potentiel, une société française a récemment développé une structure particulière d'oligomère, capable de réaliser des transfections cellulaires fiables et très spécifiques.
Composants avancés pour une transfection cellulaire efficace
La synthèse des oligomères implique l'association de composants simples afin de former des polymères, appelés monomères. Ces polymères se composent normalement de plus de deux monomères. Ces composants précieux présentent des capacités accrues, sous certaines conditions spéciales, permettant de pénétrer la membrane cellulaire et de transfecter des cellules à l'aide de diverses substances. Ces substances incluent notamment les oligonucléotides, les peptides ou les oligosides, qui sont couramment utilisés dans de nombreuses applications expérimentales et cliniques.

Cette nouvelle méthode récemment développée permet de préparer une structure particulière d'oligomère qui présente un faible degré de polymérisation. Plus de la moitié de cette structure est remplacée par des molécules qui induisent une déstabilisation de la membrane en milieu acide, et ainsi permettent d'augmenter la perméabilité de la cellule. Cette nouveauté s'adresse particulièrement aux molécules complexes d'oligomère en vue de les transfecter vers des cellules spécifiques dans le cadre du transfert des biomolécules dans le cytosol et/ou le noyau des cellules.

Lorsqu'ils ciblent des tissus ou cellules spécifiques, les conjugués d'oligomère produits présentent une spécificité accrue étant donné qu'ils comprennent des molécules qui agissent comme des signaux de reconnaissance identifiables par le récepteur cellulaire de la membrane. Les expérimentations de transfection effectuées sur un type de carcinome pulmonaire de cellule humaine ont révélé que ces composants pourraient engendrer un transfert très fiable et efficace des oligonucléotides dans les cellules. Présentant une faible toxicité, ces composants pourraient être utilisés pour la transfection cellulaire dans les traitements in vitro, ex vivo, in vivo et médicaux.

Informations connexes

Résumé de rapport

Numéro d'enregistrement: 80945 / Dernière mise à jour le: 2005-09-18
Domaine: Biologie, Médecine