Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La lutte contre les maladies provoquées par le virus HIV

Le virus de l'immunodéficience humaine (HIV) est responsable du sida, l'une des maladies les plus graves à travers le monde. Les recherches en vue d'un traitement efficace ont permis la création d'un composé anti-HIV. Les succès lors des essais en laboratoire sont très prometteurs.
La lutte contre les maladies provoquées par le virus HIV
Selon les dernières statistiques de l'OMS, 42 millions de personnes, dont 38,6 millions d'adultes, sont porteuses du virus HIV ou sont atteintes du sida. Malgré les mesures mises en place à travers le monde pour contrôler la maladie, les résultats ne sont guère tangibles puisque l'année dernière quelque 5 millions de nouveaux cas d'infections par le HIV ont été enregistrés. Dans le même temps, cette maladie est l'une des plus mortelles à l'échelle mondiale: rien que l'année dernière elle a tué 3,1 millions de personnes.

Toujours à la recherche de médicaments plus efficaces, des chercheurs ont récemment synthétisé une famille de nouveaux composés, les 4-(Arylthio)-pyridine-2(1H). Ils présentent des caractéristiques uniques, dont une haute spécificité pour l'inhibition de la transcriptase inverse du HIV-1, reconnue comme l'un des types les plus courants du virus. La transcriptase inverse du HIV-1 est une enzyme qui fait la synthèse de l'ADN à partir de l'ARN génomique du virus. Ainsi, lorsqu'ils sont dissociés, ces produits chimiques peuvent empêcher le VIH-1 d'infecter des cellules saines du corps, limitant alors la propagation du virus.

Dans leur lutte contre cette maladie mortelle, les scientifiques essaient depuis de nombreuses années de mettre au point des thérapies chimiques contre le HIV. Ces nouveaux composés semblent donc aller dans ce sens puisque les tests biologiques ont permis d'établir qu'ils réduisent considérablement l'activité du virus HIV-1, même lorsqu'il montre une grande résistance à la Neviparine, médicament couramment utilisé. Ces composés constituent donc une nouvelle arme thérapeutique dans le traitement des maladies causées par le virus HIV.

Informations connexes

Numéro d'enregistrement: 81037 / Dernière mise à jour le: 2005-09-18
Domaine: Biologie, Médecine