Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un catalyseur pour réduire le monoxyde d'azote

Une université chypriote a mis au point un catalyseur destiné à réduire le monoxyde d'azote. Doté d'un excellent pouvoir catalytique, ce catalyseur se distingue également par son faible coût de production et un fonctionnement totalement respectueux de l'environnement.
Un catalyseur pour réduire le monoxyde d'azote
Les avancées technologiques et industrielles riment désormais avec "pollution". Restreindre totalement ces activités s'avère difficile, voire impossible, car il s'agit souvent de services essentiels. Chaque tentative faite pour réduire les activités polluantes s'est révélée extrêmement difficile. Il semble donc que la seule solution possible soit la modification de ce type d'activités afin de diminuer leurs émissions nocives.

Une équipe de recherche d'une université chypriote s'est engagée sur cette voie. Elle a mis au point un nouveau catalyseur qui réduit le monoxyde d'azote (NO) d'origine domestique ou industriel, et recourt à des technologies respectueuses de l'environnement. Elaboré à base de platine, il fonctionne en présence d'un excès d'oxygène, d'eau et/ou d'anhydride sulfureux (SO2). Il utilise de l'hydrogène (H2) comme agent réducteur. Son pouvoir catalytique est excellent vis-à-vis du monoxyde d'azote, en termes d'activité, sélectivité et stabilité. De plus, il fonctionne parfaitement à des températures allant de 100 à 400°C. Au jour d'aujourd'hui, il s'agit de la plage de fonctionnement la plus étendue pour ce type de réaction. D'autre part, le coût de production de ce catalyseur devrait être très faible puisqu'il contient bien moins de platine que les autres catalyseurs en platine.

Cette innovation présente des avantages certains par rapport aux méthodes recourant à l'ammoniac. Elle n'est pas toxique et peut être manipulée bien plus aisément. Enfin, les produits finaux de la réaction chimique ne contenant aucun composé carbonique, ils ne contribuent donc pas à l'effet de serre.