Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Moins de composés chimiques dans le tabac pour un tabagisme plus sain

Une nouvelle méthode révolutionnaire de diminution des composés de protéines toxiques réduit le condensat de fumée dans le tabac, tout en préservant le goût et l'arôme de celui-ci.
Moins de composés chimiques dans le tabac pour un tabagisme plus sain
La fumée de tabac est tristement célèbre pour contenir des milliers de composés chimiques, dont certains sont cancérigènes. Les scientifiques affirment que les différentes formes de tabac - cigarettes, pipes et cigares - peuvent provoquer des cancers du poumon, des emphysèmes et autres maladies respiratoires.

Une société de recherche italienne a découvert une méthode permettant de réduire les composés précurseurs de molécules toxiques dans la fumée du tabac, sans diminuer le taux de nicotine ou modifier considérablement le goût de la fumée. Le processus comprend trois étapes : l'extraction, la séparation et la restauration de la nicotine et des arômes.

Tout d'abord, la technologie utilise un extrait d'éthanol pour extraire les molécules toxiques du tabac, à savoir les protéines, les peptides, les acides aminés et les lipides, qui sont insolubles dans le gaz carbonique supercritique (SC-CO2). Leur composition et leur poids moléculaire permet de séparer les composés de protéines des alcaloïdes extraits, qui sont solubles dans le SC-CO2, comme la nicotine et les substances aromatisantes.

La séparation est réalisée à l'aide d'un appareil à anti-solvant supercritique (SAS), dans lequel l'extrait d'éthanol est introduit et fractionné de manière à obtenir un précipité solide et deux résidus d'éthanol. La réduction des composés de protéines permet de réduire de 40% le condensat de fumée de cigarette. Pour terminer, le résidu d'éthanol est ajouté depuis le second séparateur à la fumée de tabac extraite, ce qui permet de préserver le goût et l'arôme de la fumée.

La société invite les partenaires désireux d'exploiter tout le potentiel de cette technologie et de donner aux fumeurs invétérés, qui ne peuvent pas résister à la tentation de la cigarette, une chance de prendre du plaisir en limitant les risques pour la santé.