Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un lit biologique intégré protège l'eau de surface

De nombreuses stations centralisées d'épuration des eaux usées vieillissent et réclament une modernisation. En outre, les systèmes traditionnels de fosses septiques/champs d'épuration se sont avérés inadaptés au traitement des eaux usées en raison des niveaux élevés des nappes phréatiques ou de la faible vitesse de percolation du sol. Dès lors, des méthodes à moindre intensité énergétique et plus efficaces sur le plan environnemental sont requises pour le traitement des eaux usées et la conservation de l'eau potable.
Un lit biologique intégré protège l'eau de surface
On sait depuis longtemps que les marécages naturels tels que les marais, les mares vaseuses et les tourbières contribuent à la préservation de la qualité de l'eau. En ayant cela à l'esprit, les systèmes de marécages artificiels imitent le traitement effectué dans les marécages naturels en faisant appel à des plantes et à une combinaison de processus biologiques, chimiques et physiques naturels pour éliminer les produits polluants de l'eau.

Le terme anglais "plaur", qui signifie flotteur, a été introduit en hydrobiologie afin de qualifier la communauté de plantes vertes flottant librement à la surface des lacs. Les plantes sont capables de survivre à une exposition et une submersion temporaires dans des lacs tempérés peu profonds. Aucun contact avec le sol n'est nécessaire à leur survie. Leurs racines forment une masse qui se fixe aux parties peu profondes du réservoir et compose une partie d'un biome constitué de matières vivantes. Cette matière agit en tant que filtre en séparant les substances absorbées dans l'eau. La communauté "plaur" compte également un grand nombre d'invertébrés et de micro-organismes vivant dans la rhizosphère; cette communauté forme un lit biologique actif capable de décomposer efficacement les matières organiques et d'assimiler les nutriments présents dans l'eau.

Les invertébrés et les micro-organismes, qui appartiennent également à la communauté "plaur", forment un lit biologique actif connu sous le nom de biocénose qui décompose de manière efficace les matières organiques et assimile les nutriments présents dans l'eau.

Le "plaur" offre un vaste choix d'applications dans les technologies de traitement de l'eau. En vue d'étendre encore son champ d'application, le "plaur" peut être renforcé avec des structures plastiques artificielles ou des lits biologiques intégrés. Ces lits biologiques intégrés peuvent prendre en charge la croissance des plantes et protéger l'ensemble de la communauté des contraintes mécaniques telles que la pollution et le pâturage des carnivores. Les lits biologiques intégrés offrent clairement toute une série d'avantages, depuis la protection de l'écosystème au nettoyage de l'eau polluée.

Informations connexes

Numéro d'enregistrement: 81379 / Dernière mise à jour le: 2005-09-18
Domaine: Environnement