Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'industrie à haute température enfin rentable

Les besoins industriels énormes en matière de chaleur et d'électricité rendent les technologies de cogénération de chaleur et d'électricité (CCE) particulièrement attrayantes. L'introduction de ces systèmes reste toutefois limitée en raison de certains aspects des opérations impliquées. En réponse à ceux-ci, le procédé TUBEK (approche TUrbine BEfore the Kiln) propose une nouvelle approche intégrant les avantages de la CCE dans l'industrie à haute température réclamant le plus d'énergie.
L'industrie à haute température enfin rentable
L’industrie à haute température, qui inclut la céramique, l’argile, la tuile et le verre, est grande consommatrice d’énergie dans la mesure où des températures très élevées sont requises pour faire fonctionner les fours et les fourneaux. L’adoption des technologies CCE a permis une réduction substantielle de la consommation d’énergie, ce qui pourrait également conduire à une diminution des incidences négatives sur l’environnement. En outre, le contrôle de processus optimisé et les produits de qualité supérieure constituent des avantages significatifs auxquels l’industrie ne peut rester indifférente.

Cependant, l’utilisation de gaz d’échappement à faible teneur énergétique et de conduits de fumée dans les systèmes de cogénération des fours industriels gaz/mazout pourrait poser problème au niveau de la fiabilité des opérations. C’est notamment le cas pour le contrôle précis des champs de température à l’intérieur du four, lorsque différents mélanges de gaz de cheminée, d’air préchauffé et de combustible sont utilisés pour atteindre les différents niveaux de température requis par le processus de cuisson. Pour répondre à ces besoins, TUBEK a été développé dans le cadre d’un projet NNE-JOULE C (voir l’offre correspondante) et a considérablement évolué depuis lors.

Le principal objectif du procédé TUBEK est l’application économique de la CCE dans l’industrie à haute température. Après la mise en oeuvre fructueuse du concept du projet, une usine pilote grandeur nature de 1.1MWel a été construite et est opérationnelle depuis avril 2002. Les résultats obtenus jusqu’ici montrent une réduction de 15% des coûts énergétiques (combustible et électricité) totaux. Alors que TUBEK pourrait être appliqué à l’industrie de l’argile lourde à travers le monde, des R&D supplémentaires sont toujours requises en vue de son implémentation dans l’industrie des tuiles et du verre. Pour plus d’informations, veuillez visiter le site à l’adresse : http://www.tubek.com.
Numéro d'enregistrement: 81385 / Dernière mise à jour le: 2005-09-18
Domaine: Énergie