Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des biostructures pour l'épuration de l'eau

Même si la technologie de l'eau aide à protéger le sol des inondations et de l'érosion, les constructions en béton impliquées perturbent la régulation du débit d'eau, en créant une zone abiotique, qui conduit à l'extinction de la faune et de la flore, pourtant nécessaires. L'absence des organismes indispensables réduit le potentiel biotique de l'eau en éliminant le processus d'auto-épuration biologique, qui risque à son tour de créer une zone dans laquelle des espèces exotiques envahisseuses telles que les moules zébrées pourront se développer.
Des biostructures pour l'épuration de l'eau
Les méthodes chimiques et mécaniques traditionnelles d'élimination des espèces envahisseuses sont dangereuses et peu rentables. Dès lors, la création de barrières biologiques offre un moyen plus sûr et plus écologique d'épurer les eaux polluées grâce à l'utilisation de structures en trois dimensions qui imitent des récifs coralliens. Les barrières biologiques agissent comme un système de filtrage en aspirant l'azote et en injectant de l'oxygène grâce à la compression de l'air en combinaison avec un séparateur à tamis moléculaire, qui collecte et absorbe les déchets.

Des diffuseurs envoient des gaz sous pression sous les barrières. Le rinçage de l'eau entrante avec de l'azote crée un manque d'oxygène dans le système de refroidissement et débarrasse l'eau des invertébrés et des larves fixés à la structure de la barrière. Lorsque l'eau sortante est oxygénée, le système rétablit l'équilibre biotique nécessaire dans la masse d'eau environnante.

Les biostructures testées permettent non seulement d'améliorer la durabilité, mais également de réduire les coûts, tout en présentant en outre une flottabilité positive et en permettant l'envoi d'eau dans n'importe quelle direction. Compte tenu de ces avantages, les biostructures pourraient bien être utilisées pour le traitement tertiaire et la restauration des lacs dans le futur.