Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une nouvelle micropipette à nanojet s'attaque à la précision des micropoints

L'une des nombreuses applications des micropipettes réside dans son utilisation pour l'analyse des substances biochimiques présentes dans le corps humain. À cette fin, elles doivent avoir une précision et une vitesse remarquables. Une innovation allemande propose désormais une micropipette à nanojet d'une plus grande précision pour des volumes de l'ordre de 1 nl à 1 000 nl.
Une nouvelle micropipette à  nanojet s'attaque à la précision des micropoints
Au vu du grand nombre de tests que la plupart des laboratoires sont tenus de réaliser quasi quotidiennement, la vitesse joue un rôle essentiel. À côté de cela, il convient de ne pas compromettre la précision et la validité des tests car la répétition des procédures prendrait du temps et contribuerait à augmenter les coûts. Dès lors, la vitesse et la fiabilité restent primordiales et on attend des équipements de laboratoire qu'ils se conforment à des niveaux supérieurs des deux.

Pour atteindre cet objectif, la micropipette à nanojet mise au point repose sur le déplacement mécanique ultra-rapide (et fin) de liquides depuis une chambre de dosage. La construction de celle-ci inclut une puce de silicium au niveau de laquelle la chambre de dosage est liée à une membrane flexible. La chambre de dosage est connectée au réservoir et à la buse grâce à une série de canaux capillaires. Ce sont les forces capillaires qui confèrent à la puce sa capacité d'auto-amorçage, tandis que l'écoulement ou la fuite de liquides est empêché par la tension de surface du liquide lui-même.

De nombreuses micropipettes reposent sur la température et les propriétés du liquide pour assurer la distribution des volumes appropriés. Cette innovation allemande ne fait appel à aucun de ces éléments et permet en outre de modifier rapidement les taux de dosage, ainsi que toute une série de liquides divers sans contact. La plupart des étapes du processus, depuis la distribution au remplissage, reposent sur des processus ou des forces mécaniques simples. Ainsi, le remplissage de la chambre de dosage s'effectue au travers du relâchement lent de la membrane, qui est à son tour contrôlée par l'actionneur à empilement piézoélectrique, commandé par des forces élastiques.

Un modèle de nanojet prototype, capable de distribuer des liquides dans une plage de 10-250 nl, a déjà été mis au point. Les développeurs sont à la recherche d'accords de licence et de commercialisation avec des parties intéressées et présentent le prototype à des fins de démonstration.