Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Plus de mouvements pour moins de commotions

Pour de nombreuses personnes handicapées, les fauteuils roulants sont souvent la seule manière de se déplacer. La plupart de ces personnes n'ont pas les moyens de se procurer des composants électriques motorisés et doivent fournir des efforts énormes pour générer un mouvement. La mise au point d’un générateur de mouvement linéaire devrait désormais leur faciliter la vie.
Plus de mouvements pour moins de commotions
En général, une dépense importante d'énergie humaine est nécessaire pour générer un mouvement lors de l'utilisation de mécanismes tels que des fauteuils roulants et des vélos - en particulier lorsqu'ils sont utilisés comme moyen de transport. Si l'utilisation récréative des vélos ne constitue pas un véritable défi, il en va tout autrement lorsque l'on dépend totalement d'un fauteuil roulant pour se déplacer. La vie des personnes handicapées est très difficile et exige à la fois une période d'adaptation et un entraînement physique rigoureux de la partie supérieure du corps pour pouvoir manoeuvrer un fauteuil roulant.

La récente mise au point d'un mécanisme capable de transformer des mouvements linéaires et circulaires en mouvements alternatifs, unidirectionnels et continus garantit désormais une efficacité maximale pour un minimum d'efforts. La plupart des mécanismes qui exigent des efforts humains pour générer un mouvement sont inefficaces dans la mesure où la force motrice n'est pas toujours tangente au cercle de rotation. En termes simples, cela signifie que la plupart des mouvements circulaires, requis par exemple pour faire avancer un fauteuil roulant, sont faits pour revenir à la position de départ et pousser à nouveau le fauteuil.

Le mécanisme proposé offre des avantages considérables, le principal étant que tant les forces vers l'avant (pour avancer) que vers l'arrière (retour à la position de départ) génèrent un mouvement continu. Les deux forces génèrent ainsi des mouvements et maximisent le couple, ainsi que le taux de génération d’efforts. Ce mécanisme minimise en outre les pertes d'énergie dues aux frictions et à d'autres causes et n'est pas soumis à des vibrations induites. D'un point de vue technique, cette innovation est constituée d'éléments simples et rapidement disponibles, dont la fabrication est peu onéreuse.

À ce titre, le système a de nombreuses applications, qu'elles soient récréatives (vélos, vélos nautiques et vélos à pédales) ou destinées aux handicapés, comme les fauteuils roulants. Dans la mesure où il est possible d’augmenter ou de réduire les tours souhaités de la charge grâce à l'utilisation d'embrayages simples, le système peut être utilisé par pratiquement tout le monde. Le développeur est à la recherche de diverses collaborations et tient un prototype à disposition pour des tests.
Numéro d'enregistrement: 81598 / Dernière mise à jour le: 2005-09-18
Domaine: Technologies industrielles