Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Mise au point de nouvelles variétés de plantes résistantes aux maladies

La frisolée jaune de la tomate peut être provoquée par de nombreuses souche de virus jumeaux. Certaines variétés y sont résistantes, mais leur dépistage est coûteux et prend beaucoup de temps.
Mise au point de nouvelles variétés de plantes résistantes aux maladies
Une nouvelle méthode à la fois simple et bon marché devrait améliorer les procédures de dépistage des variétés de plantes résistantes aux infections virales. Le groupe à l'origine de cette nouvelle approche a créé divers clones de virus infectieux sur la base desquels il a mis au point des procédés de dépistage contrôlé.

La nouvelle méthode consiste à inoculer différents types de clones de virus infectieux à des séries de plantes, qui font ensuite l'objet d'un contrôle visant à détecter tout signe d'infection virale et de progression de la maladie, à des fins d'isolation de variétés de plantes résistantes aux infections virales et ce, à un coût restreint. Cette nouvelle méthode de dépistage pourrait en outre aider à mieux comprendre les aspects génétiques de la résistance à la frisolée jaune de la tomate.

La mise au point de clones infectieux présentant différents niveaux d'agressivité est le fruit des connaissances étendues du groupe en matière de biologie moléculaire et génétique des virus jumeaux. La disponibilité de ces clones garantit une production constante des inoculums viraux nécessaires à la continuité des méthodologies de dépistage de la résistance à la frisolée jaune de la tomate.

Les gains de temps et d'argent rendus possibles par cette méthode devraient piquer l'intérêt de diverses sociétés agricoles et céréalières désireuses d'investir davantage dans des techniques de production de souches de plants de tomates résistantes aux maladies. Cette méthode de dépistage pourrait en outre être adoptée pour d'autres plantes menacées par le même agent pathogène viral.