Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des techniques novatrices pour lutter contre la cellulite

Le long combat contre la cellulite pourrait bien être terminé. Des instruments et des techniques d'imagerie novateurs d'identification et de traitement de la cellulite ont en effet été mis au point par une PME française.
Des techniques novatrices pour lutter contre la cellulite
Le terme cellulite est utilisé pour désigner les cellules graisseuses allongées sous l'épiderme qui créent une apparence bosselée. Ce sont les femmes qui sont les principales victimes de la cellulite, essentiellement localisée au niveau des hanches et des cuisses. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, les exercices physiques ne permettent pas de réduire ces poches sous-cutanées. Outre les exercices physiques, il existe aujourd'hui de nombreuses autres techniques en vue de lutter contre cette imperfection esthétique, telles les crèmes, les enveloppes, les produits de gommage, les compléments et la liposuccion.

Dans la mesure où il n'existe pas de médicament miracle pour vaincre la cellulite, la combinaison de plusieurs méthodes est peut-être la manière la plus efficace d'obtenir de réels résultats durables. La manière la plus sûre de procéder consiste tout d'abord à adapter la technique aux besoins du client. Il est ensuite important d'adopter une double approche afin d'attaquer et de libérer la cellulite au niveau de la zone à problème. La société a dès lors mis au point un ensemble d'outils et de techniques reposant sur un diagnostic initial ayant pour but de déterminer la masse corporelle, la masse musculaire, le stade de cellulite, etc.

Ces outils font appel à une technologie brevetée d'instruments d'imagerie, lesquels incluent une tête de capteur qui mesure la graisse, une unité électronique et un ordinateur équipé d'une carte d'acquisition, une unité de commande motorisée et un écran plat. Ce système permet de détecter à la fois l'emplacement source et la dispersion de la graisse grâce à un codage couleur. L'image peut ensuite être cartographiée à des fins de surveillance.

Dans la mesure où la technologie peut être utilisée en collaboration avec des instituts de recherche scientifique, l'expertise et la qualité sont toutes deux garanties. Par ailleurs, l'ultrason à basse fréquence utilisé a l'avantage d'avoir des coûts de fabrication peu élevés. Comme l'équipement n'est pas compliqué et peut être facilement et rapidement installé dans des centres de soins de santé, il ne devrait pas falloir attendre longtemps avant que les clients voient enfin les résultats qu'ils espèrent.