Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Utilisation de champignons naturels en guise d'herbicides écologiques

Un groupe de chercheurs andalous a mis au point une nouvelle procédure pour isoler et synthétiser des bioherbicides novateurs qui pourraient être utilisés dans des systèmes agricoles organiques pour contrôler la végétation concurrente et indésirable.
Utilisation de champignons naturels en guise d'herbicides écologiques
Utilisant à la fois des connaissances traditionnelles et scientifiques, les systèmes agricoles organiques reposent sur des méthodes agronomiques, biologiques et mécaniques, par opposition à des matériaux synthétiques, pour remplir des fonctions spécifiques au sein du système.

L'approche des bioherbicides laisse entrevoir l'espoir d'une gestion efficace des mauvaises herbes dans les systèmes de culture, en guise d'alternative à l'utilisation répandue d'herbicides chimiques. Ces bioherbicides sont appliqués de la même façon que les herbicides chimiques traditionnels, mais l'ingrédient actif est un microbe naturel - généralement un champignon. Ces mycoherbicides sont très spécifiques, de sorte que les risques de dégâts au niveau des plantes non visées sont moindres. Par ailleurs, le bioherbicide ne persiste pas dans l'environnement au-delà des espèces cibles, ce qui fait que la contamination des produits et de l'environnement est plus limitée.

Des chercheurs espagnols en biochimie se sont focalisés sur la découverte de composés herbicides bénins d'un point de vue environnemental et toxicologique avec de nouveaux modes d'action. C'est le champignon Botrytis Cinerea qui a retenu leur attention. Parmi les agents pathogènes végétaux fongiques, cet agent causal de la pourriture grise affiche une spécificité à l'égard d'un large éventail d'hôtes et infecte de nombreuses variétés de plantes.

De nouvelles méthodologies ont été utilisées pour isoler des produits secondaires naturels d'une souche de Botrytis Cinerea, élevée dans un support de culture liquide, affichant une activité biologique. La procédure a permis d'obtenir de nombreux composés du squelette du botcinolide et du homobotcinolide, son analogue naturel, dont les structures ont ensuite été identifiées sur la base de données spectroscopiques.

Ces composés peuvent être utilisés directement ou en tant que modèles pour des herbicides. D'autres expériences doivent être menées en vue d'identifier leur activité biologique, en ce compris des expériences de dégradation et de phytotoxicité, ainsi que leur utilité agronomique potentielle. Le groupe de recherche offre une licence pour la propriété intellectuelle de la procédure à des partenaires industriels, et plus particulièrement à un partenaire travaillant dans le domaine des produits chimiques agricoles, intéressés par l'étude des possibilités d'utilisation industrielle de ces produits fongiques phytopathogènes.

Informations connexes

Numéro d'enregistrement: 82619 / Dernière mise à jour le: 2006-06-13
Domaine: Biologie, Médecine