Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le radar au secours de la détection des termites

Un nouveau dispositif électronique permet désormais de détecter très tôt la présence de termites.
Le radar au secours de la détection des termites
Une fois que les termites se sont installées, les dégâts qu'elles causent aux structures en bois, telles que les planchers ou les murs, peuvent être très importants. Le problème est que, une fois qu'elles ont été détectées, il est généralement trop tard pour éviter les notes salées de remise en état et de fumigation.

Les méthodes actuelles de détection des termites présentent de nombreuses défaillances. Cela s'explique notamment par le fait qu'elles ne peuvent pas accéder à toutes les parties d'un bâtiment, qu'elles sont coûteuses et que leur efficacité générale est contestée. Les résultats dépendent en outre de l'expérience et de l'expertise de l'inspecteur.

Un groupe de chercheurs andalous vient de mettre au point une procédure électronique permettant de détecter les termites. La méthode andalouse consiste en un dispositif acoustique électronique proposant un mécanisme à la fois plus simple et meilleur marché, qui est en outre plus efficace et efficient. Le dispositif est essentiellement un système de détection acoustique, spécifiquement réglé pour identifier les sons produits par les termites. Que les termites soient en train de creuser ou de manger, ce radar se focalise sur l'endroit et envoie un signal à un ordinateur local.

Si la théorie est en soi très simple, l'analyse acoustique est beaucoup plus compliquée. En effet, les bruits de fond interfèrent malheureusement avec de nombreux systèmes de détection de ce type. Les développeurs ont toutefois introduit deux procédés novateurs garantissant la détermination précise de l'activité des termites.

Le premier est une technique statistique de niveau supérieur d'évaluation des sons et le deuxième une analyse spectrale de niveau supérieur utilisée pour détecter et caractériser les signaux acoustiques, ultrasoniques et vibratoires. Utilisés ensemble, ces deux processus sont capables de filtrer les bruits de fond pour les empêcher d'interférer avec les mesures.

Grâce à un ordinateur personnel à la maison et à des capteurs non invasifs bon marché, la technologie peut également être utilisée pour détecter les dysfonctionnements de la machine grâce aux mêmes principes. Les autres aspects avantageux présentés par la technologie sont notamment la détection dans des conditions de faible rapport signal-bruit, la convivialité et le coût inférieur.

Cette nouvelle technologie devrait aider les propriétaires à éviter de sérieux dégâts à leur maison. Les développeurs sont actuellement à la recherche d'industries ou de sociétés désireuses de développer la technologie en fonction des nouveaux besoins du marché.