Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP5

VOCALIST Résultat en bref

Project ID: FIKS-CT-2000-00090
Financé au titre de: FP5-EAECTP C
Pays: Allemagne

Gérer le vieillissement pour une exploitation à long terme

La connaissance des mécanismes entraînant des dommages liés au vieillissement est considérée comme un élément nécessaire pour prendre les décisions appropriées concernant la gestion du cycle de vie des centrales nucléaires. Le projet VOCALIST a permis de développer des modèles d'analyse de la rupture qui peuvent maintenant être utilisés aux fins d'évaluations de sécurité.
Gérer le vieillissement pour une exploitation à long terme
L'exploitation à long terme des centrales nucléaires ne dépend pas seulement de considérations économiques telles que les coûts d'exploitation ou l'acceptation par la population. En effet, la Commission européenne s'intéresse de plus en plus à la disponibilité de l'infrastructure et de l'expertise technique nécessaires pour le support des systèmes, des structures et des composants.

Le projet VOCALIST a été soutenu par le cinquième programme-cadre (5e PC) de la Commission européenne en vue de contribuer au développement d'une base théorique solide pour la poursuite d'une exploitation sûre des centrales nucléaires. Les principaux travaux de recherche du projet consistaient à montrer que la ténacité à la rupture mesurée sur les spécimens test couvrait dans tous les cas celle démontrée par les fissures détectables dans les composants réels des réacteurs nucléaires. En vue d'améliorer la méthodologie d'analyse des défauts, les effets de contrainte appliqués sur la ténacité à la rupture des matériaux des cuves de réacteur nucléaire ont été étudiés.

Les recherches menées dans les laboratoires d'AREVA ANP GmbH en Allemagne se sont concentrées sur la quantification des marges de sécurité lors des tests et analyses des spécimens et composants de contrainte modifiés.

Le schéma des contraintes et des déformations aux extrémités des fissures entraînant des ruptures dans les composants réels de réacteurs nucléaires est différent de celui des spécimens de test standard. Ce phénomène entraîne ce que l'on appelle les effets de la contrainte. Pour les applications pratiques, il était nécessaire de comprendre, de quantifier et de valider la différence de réponse en ténacité à des fissures peu profondes (contrainte faible) et des fissures plus profondes (contrainte forte).

Dans ce but, différents modèles d'effets de contrainte ont été appliqués, y compris des modèles de rupture par clivage basés sur les calculs de la contrainte de Weibull et de la contrainte T autour de l'extrémité de la fissure. Comparés aux prévisions des modèles, les résultats des tests de caractérisation des matériaux ont renforcé la confiance existante dans leur capacité à décrire de manière pertinente la ténacité à la rupture même pour des géométries non standard.

Informations connexes

Numéro d'enregistrement: 84645 / Dernière mise à jour le: 2008-12-15
Domaine: Énergie