Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

AIDA — Résultat en bref

Project ID: 502836
Financé au titre de: FP6-AEROSPACE
Pays: Suède

Comprendre la circulation de l'air pour rendre les avions plus «verts»

Grâce à une étude de la circulation de l'air dans les réacteurs, des scientifiques ont amélioré la compréhension des conditions optimales pour la conception des pièces des moteurs. Ces découvertes contribueront à renforcer la compétitivité des constructeurs européens de moteurs d'avions et réduiront l'impact des vols sur l'environnement.
Comprendre la circulation de l'air pour rendre les avions plus «verts»
L'une des priorités des ingénieurs en aéronautique est de réduire le poids et le bruit des réacteurs, pour des raisons économiques et environnementales. Récemment, de nombreux travaux ont porté sur les conduits des réacteurs, qui souvent supportent des charges ainsi que les roulements, et ont d'épais longerons structuraux. Le projet AIDA, financé par l'UE, s'est attaché à mieux comprendre la circulation de l'air ainsi que l'interaction des conduits avec les autres éléments des moteurs et à définir des règles de conception pour une nouvelle génération de conduits, bien plus efficaces.

Le projet AIDA a réussi à définir les stratégies optimales pour contrôler la circulation de l'air dans les conduits des réacteurs. L'application de ces stratégies devrait diminuer de 1 à 2% le poids et la longueur des moteurs, conduisant à réduire de 5% les coûts de développement et de 10% le délai de mise sur le marché.

Ces conditions optimales de conception auront également un impact positif sur l'environnement en réduisant de 2% la consommation de carburant et les émissions de CO2, en en aboutissant à une nouvelle catégorie de réacteurs silencieux.

On s'attend même à ce que les résultats du projet AIDA conduisent à la conception de nouvelles configurations de moteurs, telles que celles proposées par les projets intégrés (IP) European engine du 6e PC, contribuant ainsi à atteindre les objectifs de l'UE en matière de réduction du bruit et des émissions. Les travaux du projet AIDA sur les dispositifs de contrôle passif devraient également avoir des répercussions dans de nombreux domaines de l'ingénierie aérodynamique.

La base de données devrait être disponible pour certaines institutions de recherche et du secteur, afin de s'assurer que l'industrie européenne exploite pleinement le potentiel du projet.

Informations connexes