Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

C-ATM PHASE 1 — Résultat en bref

Project ID: 502911
Financé au titre de: FP6-AEROSPACE
Pays: France

Une collaboration sol/air pour l'avenir

La phase initiale du projet «Cooperative air traffic management» (C-ATM) pour l'avenir a été mise en œuvre avec succès, et elle propose un plan clair d'amélioration de la collaboration entre les opérations aériennes et terrestres.
Une collaboration sol/air pour l'avenir
La croissance constante des transports aériens en Europe implique une amélioration indéniable de la gestion du trafic aérien (GTA). Afin d'éviter les encombrements et les retards, il faudra à tout prix découvrir, au cours des 15 à 20 prochaines années, un moyen de développer les capacités existantes de manière à réduire les retards. C'est exactement l'objectif du projet C-ATM financé par l'UE, qui souhaite simultanément maintenir les niveaux de sécurité dans le secteur.

La stratégie de C-ATM impliquait en premier lieu d'aborder les premières étapes qui peuvent être accomplies grâce à l'organisation actuelle de l'espace aérien à partir de 2012 et au-delà. Un projet innovant a été modéré par une politique de transition à laquelle participaient les compagnies aériennes.

Une série de systèmes coopératifs permettant de renforcer le partage des tâches entre les opérations aériennes et terrestres ont été développés. Le principal objectif consistait à faire progresser les processus décisionnels par l'intermédiaire d'un échange de données communes à l'échelle du système, ce qui permettrait de stimuler la capacité du système en améliorant la gestion du flux et en sensibilisant davantage à la situation les personnes impliquées dans les opérations aériennes et terrestres.

Plusieurs objectifs concernant la planification ont été remplis, notamment la définition de concepts opérationnels et les normes techniques de C-ATM. Les avantages économiques du système ont été analysés à l'aide de modèles d'évaluation.

Techniquement parlant, le système a été optimisé grâce à l'amélioration des principes d'échanges de trajectoire en quatre dimensions (4-D). La compatibilité entre le système en 4-D et le système embarqué d'aide à la séparation a également été développée.

Les réussites de C-ATM ont abouti à la mise en place d'un cadre qui peut être utilisé pour le développement de futurs transports aériens. Plus particulièrement, ces résultats pourront servir de base au projet SESAR, le programme européen de modernisation des infrastructures de contrôle du trafic aérien.

Informations connexes