Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Success stories de projets - Aider les Européens à remonter sur leurs vélos

Qu'est-ce qui peut améliorer votre fréquence cardiaque, vous faire économiser de l'argent et réduire les effets du réchauffement climatique? La bonne réponse est, bien entendu, le vélo. Un projet de recherche européen œuvre actuellement à garantir des promenades à vélo sans tracas et en toute sécurité.
Success stories de projets - Aider les Européens à remonter sur leurs vélos
Si les avantages de ce mode de transport sont si évidents et si séduisants, pourquoi ne voit-on pas plus de monde faire du vélo, au moins de temps en temps pendant leur temps libre? Il semblerait que l'homme ne fasse pas nécessairement ce qui est bon pour lui. Pourtant, avec la mise en place adéquate et simultanée de mesures incitatives et répressives, les choses pourraient changer.

Ces mesures sont plus faciles à accepter si l'on tient compte des besoins et des goûts de Monsieur Tout-le-monde lorsque l'on veut induire un changement de style de vie, et cette idée devrait toujours être mise en avant lors des campagnes promotionnelles lancées par l'État, des organisations non gouvernementales ou des entreprises.

La «plateforme BYPAD», financée par l'UE, a justement choisi cette approche et changé le comportement de milliers d'Européens. BYPAD a rendu le vélo plus attrayant et plus accessible en établissant un questionnaire spécifiquement conçu pour les autorités locales et régionales.

La plateforme a fait beaucoup de chemin depuis sa naissance il y a dix ans sous le nom de «Bicycle Policy Audit» (BYPAD). Financé initialement par le sixième programme-cadre de l'UE et l'IEE (Initiative Intelligent Energy - Europe) afin d'améliorer les audits concernant le vélo, BYPAD est finalement parvenu à devenir un outil d'audit reconnu dans le contexte d'une politique globale européenne du cycle.

Son questionnaire est composé de trente-cinq questions pertinentes adressées aux villes, villages, régions ou pays. «Comment qualifieriez-vous la politique du vélo dans votre ville ou votre région? Est-elle opérationnelle et efficace? Comment pourrait-elle être améliorée?». Les inspecteurs de BYPAD explorent toutes les possibilités permettant de convertir les données recueillies dans ce questionnaire en solutions réalistes améliorant sur le terrain, les conditions de la pratique du vélo.

Ils tiennent par-dessus tout à ce que les informations obtenues (officiellement ou non) ne finissent pas comme d'habitude sur une étagère poussiéreuse. Il s'agit de conseillers ou de membres d'organisations qui connaissent le contexte du vélo dans leur pays. C'est à ces passionnés du vélo qu'il appartient de guider les villes et les régions et de les aider à mettre en œuvre BYPAD en élaborant des plans d'actions. Plus de 80 auditeurs de 100 villes, régions et villages ont été formés afin de mettre en œuvre les changements progressifs nécessaires.

BYPAD considère la politique cyclable comme un processus dynamique. Le cercle de qualité de BYPAD (visitez le site http:// ww.bypad.org, pour en savoir plus) résume à lui seul le système BYPAD, il est divisé en trois domaines, à savoir la surveillance, la planification et l'action.

Une préoccupation croissante

Au cours de la dernière décennie, la Communauté européenne s'est élargie géographiquement et politiquement et, depuis la naissance de BYPAD, six nouveaux pays ont intégré l'Europe, dont l'Estonie et le Kosovo. BYPAD s'est assuré que la langue ne soit pas un obstacle à son efficacité. Le questionnaire est actuellement disponible en ligne ou en version imprimée en 17 langues et dans 21 pays.

Remplir le questionnaire BYPAD a parfois également des retombées inattendues selon Peter Weiss, coordinateur de la circulation des deux-roues à Salzbourg, en Autriche: «Remplir ce questionnaire m'a permis de considérer nos actions d'un point de vue différent. Le contenu des questions m'a donné de nouvelles idées pour l'avenir».

Les audits achevés sont également révélateurs de certaines faiblesses. Les questions qui obtiennent de mauvaises notes peuvent par exemple, faire l'objet d'un traitement spécial (notamment des recommandations permettant d'améliorer la situation sur une échelle de temps donnée).

Les conclusions de l'audit intègrent les notes cibles, identifient les sources de financement possibles et les synergies potentielles entre toutes les parties prenantes. Les principaux responsables de la mise en place des actions nécessaires sont ensuite identifiés. Plus difficile, mais fondamentale, une liste des objections possibles aux propositions est également établie.

L'Europe constitue un conglomérat regroupant différents milieux sociaux et politiques, même au sein d'une seule région, et pourtant certaines caractéristiques de l'initiative de politique cyclable restent communes dans tous les cas. Les amateurs de vélo sont tous d'accord sur les meilleures pratiques possibles et le site BYPAD a été développé afin d'intégrer une base de données des bonnes pratiques qui alimente également le Service européen d'information sur le transport local (ELTIS) avec des informations constamment remises à jour.

En deux ans seulement, le site web d'ELTIS a travaillé sur la politique cyclable dans les écoles au Royaume-Uni et en Espagne, et sur l'instauration d'une culture du vélo au Danemark et en Allemagne. En Belgique, la campagne «Safe and healthy on the bike» («En bonne santé et en sécurité sur mon vélo») promeut la pratique du vélo chez les personnes âgées en insistant sur les bénéfices, à savoir un moyen de rester à la fois en contact avec sa communauté locale et en bonne santé.

Provoquer le changement

BYPAD n'est pas seulement là pour prêcher la bonne parole du vélo dans les pays où cela paraît le plus nécessaire, mais il stimule également l'émergence de nouvelles idées et de nouvelles approches dans les pays où l'usage du vélo est déjà bien établi, comme aux Pays-Bas.

Le vélo électrique (ou e-bike en anglais) en est un bon exemple. Destiné initialement aux personnes de plus de 60 ans, ce véhicule hybride décharge littéralement le cycliste d'une partie de l'effort de pédalage. La batterie au lithium, compacte et rechargeable est discrètement installée sur le cadre ou le porte-bagage du vélo.

Martijn van de Leur, conseiller de la plateforme BYPAD aux Pays-Bas, résume ce que ce véhicule représente pour son utilisateur. «L'e-bike, c'est un peu comme si l'on faisait du vélo en étant poussé par le vent», dit-il. «Avec l'aide du vélo électrique, le même effort musculaire vous permettra de faire une promenade de 15 km au lieu de 7 km.»

M. van de Leur souhaiterait étendre l'utilisation du vélo électrique à d'autres classes de populations que les personnes âgées. «À l'origine, nous voulions rendre la vie plus facile aux personnes âgées et handicapées», nous dit-il, «mais nous avons maintenant élargi son champ d'utilisation et essayons également d'attirer les plus jeunes grâce à l'aspect haute technologie du produit».

La plateforme BYPAD peut également encourager la mise en place d'un service vélo grand public. «Aux Pays-Bas, nous améliorons et modernisons en permanence les bornes de stationnement et de charge de ces vélos électriques », nous précise Mr van de Leur. La ville néerlandaise de Rotterdam installe actuellement des aires de recharge pour vélos électriques dans les jardins publics.

Pour les nombreux intervenants BYPAD, qu'ils soient auditeurs ou fassent partie du grand public, toutes les informations concernant les progrès accomplis dans le cadre d'autres projets sont appréciées. Rotterdam en est un bon exemple; en effet, chaque entreprise de la région peut tester le système du vélo électrique afin d'en évaluer les bénéfices potentiels.

Les campagnes promotionnelles de BYPAD ne concernent pas seulement le vélo électrique. Mr van de Leur insiste sur le fait que «trouver des produits intéressants pour d'autres classes de la population semble être la solution dans un pays comme les Pays-Bas où le vélo est déjà populaire». «Le vélo-cargo est également un type de vélo très populaire auprès des familles ayant des enfants en bas-âge». Le vélo cargo a un centre de gravité très bas pour assurer une plus grande sécurité avec un compartiment en bois situé à l'avant du vélo où les enfants peuvent s'asseoir. Les petits passagers jouissent d'une sécurité accrue grâce aux harnais de sécurité à trois points.

La marque du succès

La plateforme BYPAD cherche toujours à approfondir son expérience d'auditeur et à diffuser ses informations par le biais d'internet, des conférences et des congrès. Le dernier congrès auquel les auditeurs BYPAD ont assisté, Velo-city Global 2010, s'est tenu à Copenhague, la capitale danoise. Le projet a établi un vaste réseau d'informations et de représentants qui devrait encore s'élargir.

Le succès de BYPAD est évident dans pratiquement tous les clubs cyclistes européens. Différentes autorités nationales ou régionales (comme la République tchèque, l'Allemagne ou l'Autriche) soutiennent l'utilisation de ce projet comme outil de gestion de la qualité.

Il paraît par conséquent logique que BYPAD ait la réputation d'être la norme de qualité de la politique cyclable en Europe.