Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

EAGLE — Résultat en bref

Project ID: 502057
Financé au titre de: FP6-AEROSPACE
Pays: Espagne

L'observation de la Terre affine la vision du changement climatique

Alors que la population croissante de notre planète se voit obligée de faire face aux effets du changement climatique et de gérer des ressources naturelles finies, l'observation de la Terre peut apporter d'importants bénéfices aux pays développés comme aux pays en voie de développement. C'est le message que le projet EAGLE soutenu par l'UE a tenté de faire passer.
L'observation de la Terre affine la vision du changement climatique
La surface de la Terre est un élément clé du système climatique car elle se situe à la croisée de l'atmosphère et de la biosphère terrestre. Jusqu'à présent, le captage à distance constitue la méthode la plus avancée pour cartographier les caractéristiques de la surface de la Terre.

Par exemple, des variables telles que la température de surface et le facteur de réflexion, l'indice foliaire et l'indice de végétation peuvent être calculées directement à partir d'observations satellite. De telles données ont des applications très variées, depuis les opérations de sauvetage en cas de catastrophe à la corrélation entre les conditions environnementales et la biodiversité, le rendement des cultures ou les famines.

Comme tous les produits dérivés de l'imagerie satellitaire, une partie essentielle du processus de développement consiste à évaluer les performances des instruments embarqués. Pour aller un peu plus loin, le projet EAGLE a cherché à évaluer les algorithmes qui sont utilisés pour transformer les données satellitaires brutes sous forme d'informations exploitables par les utilisateurs.

Pour cela, de nombreuses campagnes de terrain ont été effectuées. Dédiée à la simulation des images de Sentinel-1 et -2, ainsi qu'à celles de missions plus anciennes comme MERIS, ces campagnes ont été menées en Espagne, en France et aux Pays-Bas. En plus de l'acquisition des données satellitaires, des instruments de bord ont été utilisés et des mesures complètes au sol ont été effectuées sur des prairies.

Uniques de par leur portée et leur échelle, ces campagnes ont permis aux scientifiques d'obtenir des données radar et des données optiques tout au long de la saison de croissance des cultures. La couverture aérienne de la période des semailles jusqu'à la récolte a permis d'observer dans quelle mesure la modification de la croissance des plantations était reflétée dans les données de radar à synthèse d'ouverture (SAR).

Ces campagnes multidisciplinaires ont constitué une opportunité unique pour mieux évaluer les données produites au final par les satellites. Leur succès a également permis d'entrevoir les applications futures qui pourraient nous permettre à terme de mieux comprendre notre environnement. Ces aperçus pourraient se révéler très utiles pour les services de surveillance mondiale de l'environnement et de la sécurité (GMES) liés à l'utilisation de la terre, de la gestion de l'eau et de la sécurité alimentaire.

Informations connexes