Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

CATIEMON — Résultat en bref

Project ID: 12105
Financé au titre de: FP6-SUSTDEV
Pays: Allemagne

Des supercapteurs pour un super système ferroviaire

Les systèmes ferroviaires d'Europe augmentent leurs activités de coopération. De nouveaux capteurs adaptés aux réseaux ferroviaires peuvent améliorer la sécurité et renforcer la surveillance dans l'objectif d'une interopérabilité plus importante.
Des supercapteurs pour un super système ferroviaire
L'Europe unit ses forces et ses systèmes de transports ferroviaires se transforment peu à peu en un super-réseau. Des enjeux tels que l'interopérabilité et les normes techniques retardent la consolidation du système, de nombreux progrès ont été faits sur tous les fronts.

Le projet Catiemon («Catenary Interface Monitoring Coherent sensing technology for electrical railway infrastructure and rolling stock for interoperable cross boundary transportation») financé par l'UE a facilité la coopération et l'interopérabilité des réseaux ferroviaires partout en UE. Il a également contribué à rendre le système ferroviaire de l'UE plus rentable.

Catiemon a souligné les enjeux qui doivent être surmontés pour atteindre cet objectif phénoménal, notamment par le développement d'indicateurs de performance pour surveiller la régulation et les normes de l'industrie. Il travaillait sur un outil de surveillance pour les lignes de contact à suspension caténaire (OCL) pour mesurer la force de contact vertical et la force de friction entre la partie supérieure du wagon et l'infrastructure de suspension.

Le projet a travaillé sur une technologie de capteurs qui font office de facilitateurs pour les outils de surveillance. L'enjeu réside dans le fait qu'il faudra s'assurer que les bandes de carbone collées aux capteurs de fibres optiques puissent détecter la façon dont l'équipement semblable à des antennes établit le contact avec les lignes en suspension à grande vitesse. Une telle technologie peut aider à établir la différence en les points de contact vertical (du haut) ou horizontal (de l'avant). Il permet également aux inspecteurs de la maintenance de détecter les déformations dans le contact et dans le temps.

Le projet a étudié et testé les technologies dans des conditions réelles et a glané des résultats qui aideront à améliorer la surveillance des transports ferroviaires en Europe et assurer leur interopérabilité. Ses travaux se sont traduits par le développement de nouveaux types de capteurs électromagnétiques à fibre optique pour le secteur ferroviaire basés sur une technologie appelée grille de Bragg à fibres (FBG, de l'anglais Fibre Bragg Grating). Ces capteurs ont déjà été installés sur des lignes ferroviaires et peuvent supporter la haute tension des systèmes ferroviaires, de même que les conditions extérieures rigoureuses.

Cette nouvelle technologie et d'autres équipements innovants développés dans le cadre de Catiemon (les interrogateurs) permettront sans doute de faire progresser l'unité des systèmes ferroviaires, renforçant par là-même la gestion et la sécurité des réseaux ferroviaires.

Informations connexes