Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

NUCAN — Résultat en bref

Project ID: 13775
Financé au titre de: FP6-NMP
Pays: Allemagne

La nanorévolution s'impose en biologie

Les matériaux intelligents repoussent les limites de l'industrie et de la technologie. L'une des classes de ces matériaux se base sur les nanoparticules permettant d'améliorer considérablement la libération des médicaments.
La nanorévolution s'impose en biologie
Le projet à financement européen NUCAN («Nucleic Acid Based Nanostructures») a développé les principaux éléments permettant l'utilisation de matériaux innovants dans de nombreuses applications dont la bioanalytique, la libération de médicament et la nanoélectronique.

Les acides nucléiques possèdent des propriétés uniques dans les polymères et macromolécules qui soutiennent des constructions nanométriques en une, deux ou trois dimensions. Ces constructions, connues sous le nom de nanostructures d'acide nucléique (Nabnanos), exigent un énorme travail d'équipe dans la conception de séquences d'ADN et d'ARN.

La recherche a généré des nanostructures auto-assemblées d'ADN et de protéines présentant une activité enzymatique pouvant fonctionner à des températures élevées. De plus, les nabnanos ont été développés pour la nanoélectronique à l'aide de nanoparticules métalliques et de nanotubes de carbone à paroi unique (SWNT pour single-walled carbon nanotubes). L'équipe du projet a pu attacher des nanobilles de différentes tailles en or et en argent à des oligomères (types de molécules) d'ADN et d'associer de l'ADN aux nanotubes de carbone.

Le projet a ensuite progressé dans leurs travaux sur les nabnanos en produisant des transistors auto-assemblés et en développant des protocoles de modifications de surface chimique pour que les nabnanos adhèrent aux surfaces comme les électrodes, le silicium et le verre.

De plus, de nombreux protocoles biochimiques ont été développés avec succès et optimisés au cours du projet pour conduire à des nanostructures utilisant des matériels et logiciels complexes. Des nanocâbles conducteurs électriquement ont également été produits sur base d'une circuiterie nanoélectronique. Il ne s'agit que de quelques-uns des résultats accomplis par l'équipe du projet.

Vers la clôture du projet, les nanostructures ont été testées sur différents types de cellules humaines, démontrant l'impact important que les nabnanos peuvent avoir dans la libération de médicaments. Ainsi, une reformulation de nombreux médicaments déjà commercialisés pourra être réalisée, diminuant ainsi les effets secondaires et améliorant l'absorption ciblée du médicament. Ces résultats ont été largement diffusés dans les revues scientifiques internationales et par le biais de conférences.

Informations connexes