Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

MEDISTONE — Résultat en bref

Project ID: 15245
Financé au titre de: FP6-INCO
Pays: France

Une fenêtre sur l'histoire antique

Les efforts pour trouver de meilleurs moyens de préserver des sites archéologiques importants d'Afrique de Nord ont porté leurs fruits. De nouvelles connaissances sur l'origine des pierres, leur dégradation et leur réhabilitation contribueront à prolonger la vie des ces monuments extraordinaires.
Une fenêtre sur l'histoire antique
Le pourtour méditerranéen compte certains des sites archéologiques les plus spectaculaires au monde. Malheureusement, les pressions socioéconomiques pesant sur certains pays les ont obligés à négliger ces sites.

Le projet Medistone («Preservation of ancient Mediterranean sites in terms of ornamental and building stone: from determining stone provenance to proposing conservation/restoration techniques») financé par l'UE a étudié comment trois sites importants d'Afrique du Nord pourraient être réhabilités. Il s'agit de la ville romaine de Djemila en Algérie, du phare d'Alexandrie en Égypte et du site Volubilis au Maroc.

Le projet a commencé par identifier les pierres et leur origine ainsi que les sites des carrières lorsque possible. Il a également diagnostiqué l'état actuel des ruines et des pierres et leur degré de détérioration. Cette tâche a impliqué l'étude des facteurs susceptibles d'affecter les pierres, comme les variations de température, les vents violents et d'autres conditions climatiques.

Après avoir documenté tous les éléments de référence, Medistone a esquissé les meilleures approches de conservation et de restauration. En utilisant le savoir-faire européen, il a cherché à répondre aux principaux problèmes posés par la conservation et la restauration de la pierre, tout en prenant en compte l'ensemble des facteurs locaux.

Le projet a identifié avec succès les pierres du phare d'Alexandrie et apporté un grand nombre d'informations sur les pierres égyptiennes. Medistone a, de plus, identifié l'origine et les caractéristiques des pierres de construction et d'ornement de Djemila, apportant également des connaissances précieuses sur les sites algériens et l'origine des pierres utilisées. Des progrès importants ont aussi été réalisés au Maroc, enrichissant la base de données mondiale sur l'origine des ruines et de leurs pierres.

Le projet a rédigé plusieurs publications sur ses découvertes, ouvrant maintenant la voie aux techniques de restauration les plus appropriées. La bonne conservation des sites vise à mettre en valeur les sites archéologiques importants de ces pays, encourager le tourisme et contribuer à préserver une partie du patrimoine mondial.

Informations connexes