Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La robotique en ordre

Les bateaux sont essentiels à l'économie et la sécurité de nombreux pays européens. Ils consomment cependant beaucoup de carburant et nécessitent une maintenance importante, aussi faut-il développer de nouvelles voies plus écologiques pour garantir la santé et l'intégrité des coques.
La robotique en ordre
Le projet Hismar («Hull identification system for marine autonomous robotics») financé par l'UE a œuvré à développer un équipement robotique capable d'inspecter et de nettoyer les coques des navires commerciaux et militaires de manière automatique. L'objectif de cet effort était d'assurer la sécurité, le respect de l'environnement et l'efficacité des navires marins.

Les partenaires du projet ont étudié les capteurs optiques et magnétiques nécessaires pour y parvenir, ainsi que les modules d'extension nécessaires pour la cartographie répétée de l'extérieur des navires. En outre, Hismar a développé un outil pour surveiller l'intégrité des coques lors de la navigation, contribuant ainsi à la sécurité et la sûreté. Le projet a par ailleurs œuvré à réduire les émissions de gaz à effet de serre des bateaux en promouvant une faible résistance des coques.

Une analyse de la rentabilité a été entreprise afin de déterminer la faisabilité et l'exploitabilité; les besoins des clients, d'autre part, ont été soulignés avant la conception et la construction des prototypes. Ensuite, la conception, la construction et les phases d'essais du système des capteurs pour la navigation ont été entrepris parallèlement au système de reconnaissance des références magnétiques (MLRS, de l'anglais magnetic landmark recognition system) et du système optique de navigation à l'estime (ODRS, de l'anglais optical dead reckoning system). Ces systèmes, et d'autres tels que le système d'attachement magnétique et le système de conduite, ont ensuite été testés ensembles, réunissant un prototype de module de nettoyage et un module d'intégrité structurelle de la coque en un seul système final.

Des travaux sur l'exploitation des droits de propriété intellectuelle (DPI) ont ensuite été entrepris, ainsi que sur les opportunités de diffusion et de commercialisation. Si le système se révèle être un succès, il pourrait révéler le leadership de l'Europe dans ce domaine avec une technologie respectueuse de l'environnement, qui promeut la sécurité et rend les transports maritimes plus performants.

Informations connexes