Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

NETBIOCOF — Résultat en bref

Project ID: 20007
Financé au titre de: FP6-SUSTDEV
Pays: Allemagne

La promesse énergétique du cofrittage de la biomasse

Le mélange de biocarburant et de carburant traditionnel représente une manière rentable de produire de l'énergie plus écologique. Grâce à l'infrastructure existante, cette approche est très prometteuse en terme de développement d'énergie durable.
La promesse énergétique du cofrittage de la biomasse
L'initiative Netbiocof («Integrated European network for biomass co-firing») financée par l'UE visait à promouvoir la coopération européenne parmi les organisations européennes dédiées au cofrittage de la biomasse. Les membres de l'équipe ont étudié les façons d'encourager l'utilisation du cofrittage de la biomasse dans des centrales électriques nouvelles ou existantes, particulièrement dans les nouveaux États membres de l'UE.

Le cofrittage implique une association de carburant moins polluant et plus neutres tels que la biomasse, à des carburants traditionnels tels que le carbone, en vue de produire de l'électricité dans les centrales électriques. L'association de la biomasse à du charbon dans le processus de cofrittage présente plusieurs avantages en terme d'efficacité. En outre, les résultats sont en accord avec le protocole de Kyoto qui stipule une réduction de 8% des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2012.

Le projet a développé une plateforme de coordination menée par des experts pour évaluer les recherches en cours et identifier les meilleures pratiques, notamment les obstacles qui empêchent l'adoption de la technologie. Il a également proposé des stratégies pour une mise en œuvre et de futures recherches.

Netbiocof est parvenu à coordonner la recherche partout en Europe et a minimisé la duplication de la recherche. Il encourageait la mise en réseau entre parties prenantes telles que les centres de recherche et les entreprises, et soulignait les recommandations importantes pour une mise en œuvre du processus de cofrittage de la biomasse en Europe. Le processus devait également tenir compte des exigences socioéconomiques, technologiques, climatiques, légales et politiques.

Une autre réussite majeure du projet est qu'il est parvenu à encourager les activités futures de R&D (recherche et développement) au niveau paneuropéen en promouvant la création de regroupements de recherche (clusters) sur ce sujet. Ont suivi en parallèle des activités de diffusion et de promotion du processus de cofrittage de la biomasse en tant qu'alternative écologique.

Pour respecter le protocole de Kyoto, les solutions écologiques telles que le cofrittage devraient devenir partie intégrante de la réalité européenne, et ce projet a permet de rapprocher les décideurs politiques de ce concept.

Informations connexes