Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

CAFE — Résultat en bref

Project ID: 22644
Financé au titre de: FP6-POLICIES

L'avenir de la pêche

Une étude approfondie sur les flottes de pêche, les pratiques et les personnes impliquées dans ce secteur a été menée. Les résultats des projets aideront les décideurs politiques à développer nue nouvelle stratégie pour une meilleure gestion de la pêche.
L'avenir de la pêche
La relation entre les flottes de pêche, la consommation énergétique et le taux de mortalité par pêche est complexe et en dit long sur la viabilité et l'économie du secteur de la pêche. Le projet CAFE («Capacity, F and effort») financé par l'UE a étudié la relation reliant la capacité des flottes, les efforts de pêche et le taux de mortalité par pêche dans les efforts visant à améliorer la gestion de la pêche. La capacité de pêche de la flotte tenait compte de facteurs tels que la puissance du moteur, l'utilisation de kilowatts, la taille du navire et le comportement des pêcheurs; ceci permet de tirer des conclusions intéressantes pour le secteur et de créer une meilleure stratégie de gestion.

CAFE a mené des études de cas sur différentes conditions climatiques impliquant une variété d'espèces de poissons. Il explorait de nouvelles approches analytiques et s'appuyait sur l'opinion des experts en utilisant différents modèles et mesures métriques. Le projet a ensuite mené plusieurs simulations pour étudier les répondes des exploitations piscicoles aux limitations de la capacité, de l'effort et des autres paramètres. Il s'est penché sur des approches antérieures sur la gestion de la capacité et des efforts, ainsi que sur les raisons à l'origine de l'investissement dans les flottes.

Après une évaluation complète des données sur le sujet, le projet a révélé d'importants résultats concernant la capacité et les efforts de pêche. Il soulignait les moyens les plus efficaces pour la modélisation de la capacité et a découvert que le total admissible de prises pour des espèces spécifiques dans des exploitations piscicoles multi-espèces était inapproprié. CAFE a également compilé une base de données pour des exploitations soumises à études de cas, notamment une base de données internationale intégrée sur les prises et les efforts.

Le projet a révélé, parmi les résultats intéressants, que les facteurs métriques économiques sont souvent de meilleurs prédicateurs pour le taux de mortalité par pêche que les caractéristiques physiques du navire. Il est surprenant de constater que le profit n'était pas un facteur clé d'investissement et qu'aucun facteur unique n'incitait à l'investissement.

Enfin, les résultats de l'étude concluaient que la gestion de la pêche en contrôlant la mortalité pourrait retenir une flotte plus importante mais moins efficace d'ici 2015. Ces résultats et d'autres, dont la dynamique impliquée dans le comportement des pêcheurs, permettra au secteur de se développer et d'être géré de façon plus saine.

Informations connexes