Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

DRESP2 — Résultat en bref

Project ID: 18705
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: Italie

Éléments génétiques mobiles et résistance aux antibiotiques

Des scientifiques européens se sont penchés sur la question de plus en plus inquiétante de la résistance bactérienne aux antibiotiques qui représente maintenant une réelle menace pour la santé publique. Ils ont essayé de comprendre comment les éléments génétiques mobiles transféraient de nouveaux gènes de résistance aux bactéries pathogènes.
Éléments génétiques mobiles et résistance aux antibiotiques
Le transfert horizontal de gènes est le processus par lequel un organisme intègre du matériel génétique provenant d'un autre organisme sans en être le descendant. L'acquisition de matériel génétique par ce mécanisme se fait via des éléments génétiques mobiles (EGM) ou éléments transposables (ET), c'est ce processus qui est responsable de la dissémination de la résistance bactérienne aux antibiotiques. Malheureusement, il reste encore beaucoup d'inconnues sur la nature de ces éléments et leur implication dans l'épidémiologie de la résistance aux antibiotiques.

C'est dans ce contexte que le projet DRESP2 («Role of mobile genetic elements in the spread of antimicrobial drug resistance»), financé par l'UE, a analysé l'épidémiologie moléculaire de différentes classes d'éléments génétiques mobiles. Les partenaires du consortium ont plus particulièrement étudié la famille des plasmides - molécules circulaires d'ADN double brin qui se retrouvent normalement dans les bactéries - comme vecteurs du transfert horizontal d'éléments génétiques mobiles.

Les analyses structurales et fonctionnelles de ces éléments d'ADN ont généré de nombreuses données génomiques qui ont permis d'obtenir des indices utiles sur leur fonction moléculaire. Les partenaires du projet ont également réussi à comprendre les mécanismes de transfert de ces éléments ainsi que leur régulation. Toutes ces informations ont été mises à la disposition de la communauté scientifique par le biais de publications.

Ces travaux ont permis de faire progresser nos connaissances dans le domaine des éléments génétiques mobiles et leur rôle dans la résistance bactérienne aux antibiotiques. Ils ont de plus, permis d'obtenir de précieux outils de diagnostic et de suivi.

Informations connexes