Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

CRAB — Résultat en bref

Project ID: 19023
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: France

Comment prévenir la résistance aux antibiotiques ?

Des scientifiques européens renommés se sont réunis afin de mieux comprendre les mécanismes responsables de la résistance aux antibiotiques.
Comment prévenir la résistance aux antibiotiques ?
L'utilisation des antibiotiques est aujourd'hui fortement freinée par la résistance grandissante des bactéries aux traitements. Bien que la mauvaise utilisation des antibiotiques ait largement contribuée à la génération de pathogènes résistants, le principal problème vient du transfert de ces gènes de résistances entre les différents micro-organismes. Ce transfert dit horizontal, est favorisé par des séquences ADN mobiles comme les intégrons, les transposons et les plasmides, qui sont capables de «sauter» d'un génome à l'autre, disséminant ainsi les gènes de résistance pendant le processus. Les recherches dans ce domaine ont permis d'acquérir de nombreuses informations sur ces éléments mobiles, bien que, toutefois, aucune méthode n'ait été élaborée pour freiner ou prévenir le phénomène.

C'est pourquoi l'objectif principal du projet Crab («Combating resistance to antibiotics»), financé par l'UE, fut justement d'élucider les mécanismes moléculaires, responsables du processus de dissémination des gènes de résistance aux antibiotiques. Ces travaux ont permis aux partenaires du projet de mieux comprendre l'intégration de ces éléments mobiles dans le génome bactérien.

Ils ont de plus découvert que ces gènes de résistance étaient transférés sous forme d'ADN simple brin, activant la réponse SOS (système d'excision - réparation) du pathogène-hôte. Cette découverte fondamentale souligne l'importance de l'aspect environnemental dans le transfert des gènes de résistance. En tenant compte de ce résultat, les scientifiques du projet ont utilisé un modèle clinique adéquat pour identifier une série de gènes bactériens stimulant la croissance bactérienne et la dissémination des gènes de résistance. L'inhibition de l'expression de ces gènes pourrait permettre de prévenir le transfert des gènes de résistance.

Les résultats de cette étude fournissent dans l'ensemble, un aperçu global des propriétés des éléments génétiques mobiles et des mécanismes responsables de la propagation des gènes de résistance. Ils pourront ainsi servir de base pour de futurs travaux destinés à contrôler la croissance bactérienne et réprimer la propagation des gènes de résistance.

Informations connexes