Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

MENGTECH — Résultat en bref

Project ID: 20121
Financé au titre de: FP6-SUSTDEV
Pays: Belgique

Ajustement des modèles-cadres de développement durable

Pour atteindre ses objectifs ambitieux de développement durable, les efforts que doit consentir l'Union Européenne doivent se concentrer sur le développement d'un nouvel approvisionnement énergétique et sur les infrastructures de réseau. Un projet, financé par l'UE, s'est justement concentré sur l'amélioration des quatre modèles de politique structurelle ciblant un développement durable.
Ajustement des modèles-cadres de développement durable
Le projet Mengtech («Modelling of energy technologies prospective in a general and partial equilibrium framework») a cherché à développer et élargir ces modèles cadres afin de mieux évaluer l'impact des politiques énergétiques à la lumière des objectifs de développement durable. Les membres du projet ont ainsi identifié quatre modèles présentant des lacunes au regard de l'adoption des nouvelles technologies énergétiques et de leurs conséquences. Les travaux du projet Mengtech se sont donc concentrés sur le développement de ces points.

Pour tester par exemple, l'élargissement du modèle GEM-E3 (modèle d'équilibre général mondial et européen), les partenaires du projet ont évalué un scenario de politique climatique. Dans ce domaine, les réflexions des partenaires ont montré l'importance d'une modélisation explicite de l'extraction des ressources. Certains problèmes présentant un besoin de recalibration et de mise à jour du modèle ont cependant pu être identifiés. Pour examiner l'impact que les nouvelles propriétés du modèle peuvent avoir sur l'évaluation d'une réglementation, les partenaires du projet ont utilisé l'analyse politique.

Dans le cadre des travaux concernant le modèle POLES (modèle d'équilibre partiel du système énergétique mondial), ils ont développé une projection de référence et une projection prenant en compte les contraintes carbone du système énergétique mondial jusqu'en 2100. Ces projections ont permis d'obtenir un aperçu des changements fondamentaux de structure et de développement du système énergétique mondial dans des contextes réglementaires différents. Cet aperçu souligne le besoin évident de changements radicaux dans ce domaine.

Les travaux sur des exemples de politique énergétique utilisant le modèle PRIMES (modèle partiel du système énergétique européen), conçu pour favoriser une économie basée sur les piles à hydrogène, ont montré que les succès espérés de ce modèle, ainsi que son calendrier, sont largement dépendants des développements technologiques futurs. Le facteur clé de validité du modèle étant la réduction drastique du prix des blocs de piles à combustibles et des systèmes afférents. Concernant la pénétration de l'électricité dans le transport routier et les secteurs connexes, les études montrent que la transformation des transports routiers européens sera plus vite obtenue par l'électrification du réseau que par une évolution vers un système basé sur les piles à hydrogène.

Le modèle LOPEX (modèle d’optimisation à long terme de l’exploitation des ressources pétrolières) tentait d'analyser les conditions requises pour une détente du marché et un prix du baril plus faible. En utilisant deux versions du modèle NEMESIS (un modèle macro-économétrique européen), les membres de l'équipe ont ensuite analysé la sensibilité des indicateurs économiques, énergétiques et environnementaux au prix du pétrole. La première version est associée à des changements techniques exogènes, la seconde, des changements technologiques endogènes.

Les modifications des modèles existants par incorporation de mécanismes supplémentaires devraient permettre d'améliorer l'analyse politique, le soutien et la participation aux projets, et faciliter l'aide à la décision des responsables politiques dans des conditions difficiles. Les travaux du projet Mengtech permettront également de mieux analyser la faisabilité et la compétitivité de différentes technologies ainsi que leur potentiel de contribution aux objectifs d'une économie durable.

Informations connexes