Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

INTELFISHTANK — Résultat en bref

Project ID: 17977
Financé au titre de: FP6-SME
Pays: Norvège

Accroître la productivité de l'aquaculture continentale

Une initiative axée sur la pisciculture a trouvé le moyen d'optimiser la qualité de l'eau en équipant les cuves de capteurs et d'un logiciel spécialement conçu à cet effet. Ce système permet aux pisciculteurs de produire plus de poissons que leurs concurrents.
Accroître la productivité de l'aquaculture continentale
L'aquaculture est un secteur économique important, non seulement en Europe mais aussi dans d'autres parties du monde, comme en Asie, où elle enregistre une rapide expansion. Les pisciculteurs sont de plus en plus nombreux à se tourner vers l'aquaculture continentale et l'élevage en cuves afin de prévenir les risques associés aux tempêtes, aux méduses et aux autres prédateurs marins.

C'est dans le but d'accroître la production aquacole que l'UE a financé le projet Intelfishtank («Development of an intelligent fish tank for cost effective aquaculture through control of water quality in each different fish tank»). Les travaux de recherche se sont concentrés sur le moyen de contrôler et d'améliorer la qualité de l'eau dans les cuves à poissons. En effet, la qualité de l'eau est un facteur qui influence directement la croissance des poissons et l'apparition de maladies.

Tout comme les humains, les poissons ont également besoin d'oxygène pour survivre. Une bonne oxygénation de l'eau revêt donc une importance cruciale, et encore plus dans une cuve fermée. C'est dans cette optique qu'a été créé un nouvel équipement appelé SaturOx. Associé à un nouveau diffuseur d'eau appelé VarioStreamer, celui-ci permet d'assurer une distribution extrêmement uniforme de l'oxygène dans l'ensemble de la cuve.

La cuve est également équipée d'un réseau de capteurs et de dispositifs électroniques. Cela permet au pisciculteur de surveiller et d'ajuster des paramètres importants qui influencent le bien-être des poissons, tels que le taux de concentration de dioxyde de carbone (CO2). Par ailleurs, la vitesse de circulation de l'eau peut être optimisée afin d'améliorer l'élimination des déchets.

Le prototype Intelfishtank a été testé avec des espèces d'eau douce nageant librement, mais il peut également être utilisé pour la culture d'espèces d'eau salée. Au vu des résultats encourageants engrangés par le projet, les entreprises participant à la recherche ont entrepris de faire breveter les différentes composantes du système.

En donnant aux pisciculteurs la possibilité de mieux contrôler la qualité de l'eau dans leurs cuves, le système Intelfishtank permettra d'augmenter le nombre de poissons pouvant être élevés dans une cuve d'un volume donné, ce qui devrait donner une nouvelle impulsion à l'aquaculture continentale européenne.

Informations connexes