Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

SILKBONE — Résultat en bref

Project ID: 18060
Financé au titre de: FP6-SME

Des os en soie

Une initiative financée par l'UE a réussi à développer un substitut osseux pour traiter les fractures. Cette avancée aura des implications importantes pour les applications orthopédiques en général.
Des os en soie
La recherche sur les cellules souches combinée avec le développement de nouveaux biomatériaux implantables laissent entrevoir de grandes perspectives pour la réparation des tissus et la médecine régénérative. L'ingénierie tissulaire représente une nouvelle technologie émergente pour le remplacement des tissus. Il existe un besoin clinique de plus en plus important pour le développement d'un nouveau type de substitut implantable, en particulier pour les tissus osseux. Ces nouveaux matériaux pourraient permettre d'éviter de nombreux problèmes fréquemment rencontrés lors de l'utilisation de tiges ou de plaques métalliques ou dans le cas des allogreffes.

Les matériaux implantables doivent répondre à certaines exigences mécaniques et structurelles: ils doivent notamment être solides, résistants et complètement absorbables. Ils doivent en outre être capables de guider et de favoriser la régénération des tissus, tout en permettant la croissance et la multiplication des cellules souches tissulaires.

Le projet Silkbone («Development and evaluation of mineralized silk based composites for orthopaedic applications») a entrepris de développer un biomatériau composé de protéines de fibres de soie pouvant servir de support osseux. Le consortium de chercheurs européens a développé des procédés exclusifs afin de traiter les fibres de soie, évaluer la qualité des protéines obtenues et incorporer ces dernières dans une structure support poreuse en trois dimensions (3D). Ces protéines présentent de grandes similitudes avec les protéines que l'on trouve dans un os naturel et la matrice créée a démontré une grande résilience et une bonne résistance aux forces de compression.

Les propriétés «biomimétiques» exceptionnelles du substitut osseux ainsi obtenu font que celui-ci convient parfaitement pour être utilisé dans diverses applications orthopédiques, y compris pour le remplacement ou la réparation des tissus osseux. Ces deux techniques peuvent être utilisées pour traiter les fractures dues à l'ostéoporose ou les lésions osseuses chez les patients atteints d'un cancer.

La technologie des protéines de soie a été utilisée dans le cadre du développement d'autres matériaux implantables pour la réparation des cartilages et la guérison des plaies, ainsi que pour la régénération des nerfs. Les procédés pour la croissance des cellules souches et les essais de biocompatibilité des matériaux transplantables ont été rationnalisés, offrant une expertise inestimable aux petites et moyennes entreprises (PME) du consortium.

Les résultats du projet Silkbone apportent une contribution majeure au marché des nouveaux biomatériaux implantables. Les succès engrangés dans ce domaine favoriseront la généralisation de cette technologie dans la médecine régénérative.

Informations connexes