Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

MILQ-QC-TOOL — Résultat en bref

Project ID: 18176
Financé au titre de: FP6-SME
Pays: Pays-Bas

Bois ton lait

Un programme portant sur les produits laitiers a permis la mise en place d'un puissant outil de traitement à chaud en ligne. Cela permettra aux petites entreprises actives dans ce secteur d'améliorer la qualité, le goût les qualités nutritives et la qualité marchande de leurs produits.
Bois ton lait
Les produits laitiers font partie intégrante de l'industrie européenne, du Danemark à l'Irlande en passant par la Bulgarie et la Grèce. Le projet Milq-QC-tool («The development of predictive models on the Internet for optimisation of heat treatment of raw milk in small and medium-sized dairy companies») financé par l'UE a permis la mise en place d'une application en ligne destinée à aider l'industrie laitière. Le projet a permis aux petites et moyennes entreprises (PME) du secteur d'optimiser le traitement à chaud dans leurs procédés et les produits grâce à l'accès à un puissant logiciel auparavant uniquement disponible aux intervenants majeurs du secteur.

L'application, baptisée WebSim-MILQ, examine plusieurs paramètres relatifs au traitement à chaud sur une plateforme. Les modèles prédictifs testés devraient favoriser le développement des produits, réduire la consommation d'énergie et augmenter la production.

De nombreuses PME du secteur n'ont à disposition que peu de personnes disposant des connaissances nécessaires pour améliorer la qualité du lait. Ce nouveau logiciel convivial offre une courbe d'apprentissage plus efficace, ce qui permettra aux entreprises de se développer plus rapidement dans un environnement en perpétuelle évolution. C'est un point particulièrement important à l'heure où les normes de sécurité et la demande du marché mettent de plus en plus de pression sur l'industrie.

Le projet devrait permettre d'économiser jusqu'à 30% des frais de traitement grâce à un encrassement moindre, une réduction du volume de déchets, de la consommation d'énergie et d'eau grâce à un procédé de chauffe optimisé et à des modèles garantissant la qualité des aliments et leur sécurité. Ces modèles devraient permettre une certaine homogénéité en termes de qualité, de goût, de texture et d'hygiène. Ils pourront aussi être utilisés pour affiner le goût, la texture et les valeurs nutritives.

Enfin, les nouvelles connaissances acquises sur le traitement à chaud permettront aux PME de réagir rapidement aux nouvelles réglementations, aux nouveaux critères de nutrition ou à une épidémie. Dans tous les cas, le délai de mise sur le marché des nouveaux produits s'en trouvera considérablement réduit, garantissant ainsi la compétitivité du secteur et un meilleur contrôle du produit fini. Les résultats ont été mis à la disposition des parties prenantes afin que le marché profite des avantages du projet très prochainement.

Informations connexes