Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

SAMI — Résultat en bref

Project ID: 22656
Financé au titre de: FP6-POLICIES
Pays: Danemark

Réconcilier l'aquaculture avec les écosystèmes marins

L'augmentation rapide de la population a augmenté les besoins en nourriture, conduisant à l'expansion de l'aquaculture ainsi que de son impact sur l'environnement, aux niveaux local et mondial. C'est pourquoi une initiative financée par l'UE étudie les futurs impacts environnementaux, économiques et sociaux susceptibles de découler du développement de ce secteur.
Réconcilier l'aquaculture avec les écosystèmes marins
Le projet SAMI («Synthesis of aquaculture and marine ecosystems») a passé en revue les connaissances actuelles sur le rapport entre l'accroissement de la population et l'extension de l'aquaculture, ainsi que l'impact sur l'environnement aux niveaux local et mondial. Le but était de proposer une nouvelle perspective pour les développements futurs. Le consortium a organisé un atelier pour créer un groupe de rédaction afin de passer en revue les travaux de recherche (en cours et terminés) en matière d'environnement et d'aquaculture.

Les résultats du groupe de rédaction de SAMI ont été intégrés aux exigences de la politique commune de la pêche (PCP) en matière d'environnement. Pour rédiger de futures actions scientifiques, les partenaires du projet ont également tenu compte du point de vue et des retours d'autres acteurs, y compris le secteur et des organisations non-gouvernementales (ONG).

Les résultats du projet ont contribué à éclaircir les effets de l'aquaculture sur les écosystèmes marins, et à mieux comprendre les modèles de qualité de l'eau utilisés par la directive-cadre sur l'eau (DCE). Cette directive a servi à réglementer l'aquaculture et d'autres activités humaines dans les sones côtières, et à encourager un développement durable.

Les partenaires du projet et les parties prenantes ont discuté des solutions possibles pour éviter les interactions génétiques entre les poissons sauvages et d'élevage, et étudié des alternatives aux aliments provenant de la pêche. Le projet a encore étudié d'autres facteurs influençant l'aquaculture, comme le développement économique, les problèmes sociaux, la position des consommateurs et la législation. Il a analysé les développements économiques passés de l'aquaculture afin de prévoir les tendances futures.

Le projet SAMI a eu un rôle important dans l'identification des menaces futures résultant d'une aquaculture plus importante. Les découvertes du consortium peuvent contribuer à répondre aux besoins en aliments de la population européenne, tout en préservant les écosystèmes marins et la vie des gens qui en dépendent.

Informations connexes