Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

SAFIR — Résultat en bref

Project ID: 23168
Financé au titre de: FP6-FOOD
Pays: Danemark

Des eaux de qualité médiocre pour une meilleure irrigation

La compétition entre les sources d'eau douce propre et la production alimentaire sûre et de qualité ne cesse d'augmenter. Une initiative financée par l'UE a étudié les différents moyens de garantir la production alimentaire à l'aide de techniques d'irrigation innovantes.
Des eaux de qualité médiocre pour une meilleure irrigation
Le projet SAFIR («Safe and high quality food production using poor quality waters and improved irrigation systems and management») a adopté une approche intégrée et pluridisciplinaire au niveau européen avec une dimension mondiale. Cela lui a permis d'étudier différentes méthodes d'irrigation dans l'objectif de concevoir des solutions d'irrigation rentables et faciles à appliquer.

Sur toute la durée des travaux de recherche, SAFIR à conçu deux méthodes intéressantes de traitement de l'eau: un biofiltre pressurisé compact à membrane (MBR, de l'anglais membrane biofilter) et un système de traitement de terrain. Ces systèmes ont été développés en vue de gérer les eaux usées des secteurs des petites industries et résidentiels, ou les eaux usées secondaires des centrales de traitement urbains ou encore les eaux usées nécessitant davantage de traitement sur place.

Les partenaires du projet se sont penchés sur des questions spécifiques telles que la bioaccumulation des polluants, et la couverture des changements en terme de concentration saisonnière. De même, les caractéristiques physiques et chimiques des denrées alimentaires produites avec ces nouvelles techniques d'irrigation ont été évaluées et comparées aux aliments produits avec les réseaux traditionnels de distribution d'eau. Par conséquent, la méthode de séchage partiel des racines était plus avantageuse que les méthodes communes d'irrigation déficitaire.

En outre, ces méthodes ont été évaluées en termes de polluants à l'état de traces, de pathogènes et de dégradation des sols. Ainsi, des modèles conceptuels et numériques à l'échelle réelle ont été développés pour les transferts chimiques et biologiques. Ceci a permis à l'équipe d'obtenir des retours sur les risques potentiels et la qualité de l'eau de ces systèmes pour le développement d'une solution sûre et abordable pour les programmes de recyclage de l'eau.

Les informations concernant ces traitements ont été diffusés aux agriculteurs avec des directives sur les économies d'eau et les modèles d'analyse des risques conformes aux méthodologies recommandées par l'OMS.

Informations connexes

Thèmes

Agriculture - Food