Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

ENIR — Résultat en bref

Project ID: 26036
Financé au titre de: FP6-INFRASTRUCTURES
Pays: Italie

Une galerie virtuelle d'images médicales

Un projet financé par l'UE a fait ses premiers pas vers la création d'un référentiel européen pour les scans médicaux. Une telle base de stockage d'images médicales pourrait bénéficier aux chercheurs du secteur médical tout autant qu'aux patients.
Une galerie virtuelle d'images médicales
L'imagerie par résonance magnétique (IRM) est une technique d'imagerie médicale qui utilise le champ magnétique et les ondes radio pour créer des images de haute qualité de la tête ou du corps sans avoir recours aux rayons X ou toute autre forme nuisible de rayonnement. Un IRM fournit des informations exactes sur la structure du cerveau essentielles pour un diagnostic précoce des maladies neurodégénératives ou cérébrales telles que la maladie de Parkinson ou d'Alzheimer.

Le principal problème réside dans la définition de ce qui constitue un cerveau «normal» étant donné l'immense variabilité de la morphologie du cerveau. Afin de modéliser cette variabilité, un grand nombre d'images cérébrales de patients de tout âge, genre et contexte est requis. Bien qu'il s'agisse d'un outil important de modélisation, un référentiel européen de cette envergure n'existe toujours pas.

Une étude était nécessaire pour prévoir ce qui est nécessaire afin de développer un référentiel multidimensionnel européen partagé des scans IRM de cerveaux en bonne santé et d'autres malades. C'était là l'objectif du projet ENIR («Foresight study for the development of an European neuroimage repository»).

ENIR a étudié les thèmes de normalisation nécessaires et les implications pratiques de l'acquisition, du traitement et du stockage des images neurologiques. Ceci a été possible grâce à une approche coordonnée dans le but de créer une infrastructure de recherche dédiée. Le projet a également identifié les procédures standardisées pour utiliser au mieux les référentiels existants.

À long terme, les résultats d'ENIR pourraient ouvrir la voie à un prototype pilote du référentiel avec un nombre restreint de centres médicaux. Une fois opérationnel, le système pourrait s'étendre à d'autres centres et utilisé pour d'autres images médicales telles que les images TEP (tomographie par émission de positons). Il pourrait également permettre d'assister les recherches sur de nouveaux traitements et, à long terme, profiter aux patients souffrant de troubles neurodégénératifs.

Informations connexes