Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

RISKSCRA — Résultat en bref

Project ID: 30278
Financé au titre de: FP6-SME
Pays: Italie

Le lait de brebis, sans la tremblante

Si les consommateurs ont le sentiment que certains aliments ne sont pas sûrs, la demande pour cet aliment peut connaître un déclin considérable comme on l'a constaté lors de l'apparition de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) dans les années 1990. Le projet européen Riskscra («Dairy products in Mediterranean sheep populations: quantification of scrapie risk») a rédigé des directives détaillés pour les producteurs de lait de brebis et le secteur dans son ensemble pour assurer des produits au lait d'ovins sans risque de tremblante.
Le lait de brebis, sans la tremblante
La production de lait de brebis est une partie importante du secteur des produits laitiers dans les pays de la Méditerranée. Le secteur des produits à base de lait de brebis repose sur les élevages locaux adaptés aux méthodes de production et à l'environnement.

Des preuves expérimentales ont montré que l'ESB se transmet des vaches aux brebis par voie orale et parentérale (introduit dans l'organisme par une voie autre que le tube digestif). On a découvert des protéines prion (PrP) anormales dans les glandes mammaires des brebis souffrant de mastite et de tremblante. On craint que la tremblante ne soit en réalité l'ESB.

La génétique de la résistance à la tremblante est connue étant donné que le génotype ARQ/ARQ subordonné à certaines formes de tremblante et d'ESB expérimentale. La présence de PrP détermine aussi la résistance de la brebis ou sa prédisposition aux encéphalopathies spongiformes transmissibles (EST). La sélection génétique est l'un des principaux moyens de contrôle de la tremblante au Royaume-Uni.

Aux côtés d'initiatives d'institutions européennes visant à promouvoir la résistance à l'EST, le projet Riskscra visait à développer des outils pour évaluer le risque de tremblante dans le lait. Des directives et recommandations peuvent être appliquées par les éleveurs et le secteur laitier.

Les scientifiques ont cherché des méthodes appropriées d'analyse génétique à des fins de contrôle de routine et ont rédigé des documents à l'attention des techniciens spécialisés dans le secteur laitier. Le document «Guidelines to set up traceability in cheese making factories with associated scrapie risk level» intègre les règles et réglementations pour les produits laitiers de l'IAG (Groupe consultatif international) sur le contrôle du profil de l'allèle PrP. Des stages de formation spécifiques ont également été menés à l'attention des techniciens spécialisés dans le secteur laitier.

Pour s'assurer que les résultats des recherches atteignent tous les niveaux du secteur des produits à base de lait de brebis, le projet Riskscra a organisé une coopération entre tous les acteurs et la collaboration des politiques nationales et européennes. La mise en réseau des équipes de recherche était activement encouragée, particulièrement en promouvant la création de liens entre les petites et moyennes entreprises (PME) et les centres de recherche. Les résultats de cette initiative promettent également d'établir une zone sans frontières pour la recherche et la création d'emplois dans le secteur de la recherche.

Les directives développées par Riskscra permettront de mettre en œuvre des stratégies de sécurité ou commerciales totalement nouvelles, et également d'améliorer les systèmes de contrôle existants. Le système de contrôle Riskscra est particulièrement adapté pour les producteurs, les organisations d'élevage et d'autres institutions s'intéressant au contrôle du risque de tremblante dans les produits à base de lait de brebis. Un parfait exemple d'une utilisation adéquate concerne son application dans les critères de paiements actuels du lait simplement basés sur des critères non liés à la tremblante tels que la quantité de lait et la teneur en bactéries.

Des produits laitiers de meilleure qualité sur le marché contribuent à renforcer la confiance du consommateur et constituent la base d'une compétition juste entre secteurs laitiers en Europe, une fois de plus avec une valeur ajoutée pour les consommateurs. En outre, cela renforce la compétitivité de l'Europe sur le marché européen.

Informations connexes