Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

DRY CONTROL — Résultat en bref

Project ID: 32929
Financé au titre de: FP6-SME
Pays: Espagne

Trouver le bon taux d'hydratation pour les légumes déshydratés

La durée de vie des légumes récoltés est très courte et l'une des manières permettant de conserver les valeurs nutritionnelles tout en préservant le produit est en les séchant. Un projet européen a développé un système de contrôle révolutionnaire afin d'optimiser la qualité des légumes déshydratés.
Trouver le bon taux d'hydratation pour les légumes déshydratés
La teneur en eau des légumes varie énormément en raison des conditions de culture et de récolte, sans oublier les variations dues au type de légume. La déshydratation des légumes pour les préserver pour d'autres traitements est donc un processus complexe. Les erreurs peuvent se révéler coûteuses en termes d'utilisation d'énergie dans un sur-séchage et on constatera également une réduction de la valeur et de la qualité nutritionnelles ainsi qu'une perte de poids, qui se reflètera dans le prix à l'unité du produit.

Un contrôle automatique serait une solution, aussi le projet DRY Control a tenté de développer un prototype incorporant des capteurs fiables pour déterminer la teneur en humidité et en protéine pour une installation de sécheuse rotative. Pour y parvenir, les scientifiques ont développé une série de modèles de traitement avec les algorithmes nécessaires et un système de contrôle a été conçu en temps réel pour résoudre les problèmes.

Les références des partenaires du projet étaient nécessairement pluridisciplinaires et comprenaient des utilisateurs finaux, des spécialistes dans le séchage d'une variété de produits végétaux tels que les herbes, le foin, les oignons et les céréales. Autres partenaires actifs, les concepteurs en temps réel de systèmes de capteurs chez des fabricants de sécheuse rotative pour le secteur de l'agroalimentaire et du forage. Un expert en simulation de la modélisation en agroalimentaire et équipe hautement spécialisée en systèmes de contrôle des technologies de l'information (TI) représentaient la recherche et le développement technologique.

L'équipe a atteint trois résultats importants pendant les deux années du projet. Tout d'abord, des algorithmes pour un modèle mathématique de manière à gérer tous les résultats dans une base de données et une base de règles pour pouvoir contrôler les protéines et l'humidité. Pour surveiller ces trois variables de contrôle, à savoir la vitesse de rotation du cylindre, le taux d'alimentation en matières premières et la température à leur tour contrôlés par les signaux d'entrée tels que la lecture des protéines et de l'humidité, les scientifiques ont développé un contrôleur adaptatif par logique floue (AFLC, de l'anglais adaptive fuzzy logic controller). Ceci permet d'utiliser trois signaux de sortie de contrôle, voire plus. Enfin, un système de contrôle totalement innovant en temps réel qui réduit la consommation d'énergie dans la plante a été développé.

Les partenaires du projet ont mis en œuvre un plan économique soulignant les exigences en termes de personnel et de financement dans le but de développer un prototype. L'objectif global est de déposer une demande de brevet et de commercialiser cette nouvelle technologie.

Informations connexes