Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

CO2SINK — Résultat en bref

Project ID: 502599
Financé au titre de: FP6-SUSTDEV
Pays: Allemagne

Les avantages de la capture et du stockage du gaz carbonique

Un projet financé par l'UE a contribué à renforcer la sensibilisation aux avantages du stockage du gaz carbonique, grâce à une démonstration et à la surveillance sur site.
Les avantages de la capture et du stockage du gaz carbonique
Le stockage géologique du gaz carbonique (CO2) est une méthode intéressante pour réduire les émissions de CO2 de l'Europe, mais le public s'inquiète toujours de la sécurité et de l'impact sur l'environnement de cette méthode (CCS). Il faut donc mieux lui faire comprendre les méthodes de stockage du CO2.

Tel était le but visé par le projet CO2SINK («In-situ R&D laboratory for geological storage of CO2»), en surveillant ses propres activités d'injection de CO2 sous la ville de Ketzin près de Berlin. L'objectif principal était de concevoir et tester des techniques de surveillance, et de les accompagner d'un programme d'information visant le public.

Le site de stockage de gaz de Ketzin disposait d'une infrastructure préexistante en surface, évitant de nouvelles constructions, et ses caractéristiques géologiques bien connues sont très largement représentatives de nombreuses régions d'Europe. Ce dernier point signifie que les résultats seront plus faciles à transposer sur d'autres sites. En outre, la proximité de la zone urbaine représente une occasion unique de démontrer le stockage de CO2 en profondeur. Ce point était tout spécialement important pour mieux faire connaître au public les avantages du stockage géologique du CO2 afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Sur 21 mois, ce sont 33 000 tonnes de CO2 qui ont été injectées dans le site de Ketzin. Pendant toute la durée du projet, l'utilisation de détecteurs géochimiques du commerce a permis d'observer et de mesurer les effets de l'injection de CO2 dans le cadre d'une surveillance sur site à long terme. Les techniques géophysiques et géochimiques, ainsi que les systèmes de détecteurs, ont servi à surveiller les puits, le panache de CO2, l'évolution des températures, la composition des gaz et les effets sismiques.

L'un des succès des activités de surveillance de CO2SINK a été de montrer qu'après cinq mois de stockage de CO2, la flore microbienne s'est adaptée aux changements de l'environnement. Cette réussite, et d'autres, ont inspiré bon nombre d'activités aux niveaux national et international qui ont grandement contribué à atteindre les divers objectifs du projet.

Les partenaires du projet ont entrepris plusieurs activités pour informer le grand public du projet et de la CSS en général. Un petit centre destiné aux visiteurs a été créé sur le site, avec une visite des points pertinents. Plusieurs opérations ont été largement couvertes par la presse locale, nationale, européenne et internationale.

CO2SINK souhaitait également poursuivre le travail du projet et conduire d'autres activités de recherche sur le site de Ketzin, pour une deuxième période.

Informations connexes