Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

MOJO — Résultat en bref

Project ID: 30871
Financé au titre de: FP6-AEROSPACE
Pays: Allemagne

Des possibilités de remplacement pour les rotules destinées à l'aéronautique

Des lignes de conduite et des règles ont été établies en matière de conception: les pièces aéronautiques sont désormais plus faciles à fabriquer. Le recours à des pièces plus simples à créer et à assembler favorise la polyvalence et une réaction plus rapide face à la demande du marché.
Des possibilités de remplacement pour les rotules destinées à l'aéronautique
Les composites destinés à la production de pièces complexes sont confrontés à deux problèmes majeurs, qui rendent leur fabrication très chère. Ils exigent souvent des outils et du matériel hors de prix. Par ailleurs, les problèmes sont nombreux lors de leur fabrication.

Le projet MOJO («Modular joints for aircraft composite structures») financé par l'UE vise à résoudre ces problèmes. Le défi pour MOJO consistait à créer une synergie entre deux techniques de traitement très différentes utilisées dans l'assemblage des structures composites: l'infusion de résine préformée et la fixation par collage structurel. Le premier a lieu lorsque la préforme à base de fibres (et autres pièces ou raccords) est intégrée au moule avant la résine, qui est ensuite ajoutée par un procédé d'infusion. Une colle structurelle contribue considérablement à l'intégrité structurelle du produit assemblé.

Les phases de développement ont respecté les différentes étapes nécessaires à la fabrication des composites, à savoir la définition des critères, la préparation des composants préformés, l'infusion (avec l'usinage), l'assemblage et les essais. Une structure aérospatiale grandeur nature qui emploie tous les éléments mis au point dans le cadre du projet a été réalisée. C'est l'une des toutes premières structures aéronautiques conçues en vue d'un assemblage par liaison adhésive structurelle, particulièrement résistante aux dégâts.

Étant donné que la liaison structurelle représente la méthode offrant le plus de compatibilité entre les pièces composites, des procédés à base de film et de pâte ont été mis au point et utilisés lors de l'assemblage. Les propriétés physiques de la structure aérospatiale ont été évaluées. Une étude préliminaire a montré qu'il était possible d'économiser 60% sur les coûts et 50% sur le poids. Dans l'aéronautique, les applications possibles concernent les haubans de voilure, les stabilisateurs, les portes de soutes ainsi que les véhicules aériens sans pilote et les drones.

Informations connexes