Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Du changement à l'horizon pour les moteurs utilisés dans la marine

Le moteur diesel à deux alésages reste le meilleur choix dans la marine, mais certains éléments pourraient être améliorés. La vaporisation d'un revêtement spécial représente un moyen économique et fiable d'arriver à ces fins.
Du changement à l'horizon pour les moteurs utilisés dans la marine
Bien que les moteurs diesel gros calibre à deux temps représente la solution la plus économique, la plus efficace et la plus durable pour le transport maritime, elle peut encore être améliorée. C'est généralement le cas pour l'entretien et la fiabilité de certains composants, dont le système d'échappement, le capot de cylindre, les fonds de piston, les tiges et les paliers.

L'un des moyens les plus pratiques et les moins chers pour améliorer les performances de ces pièces consiste à vaporiser un produit spécial. C'était précisément l'objectif du projet Ofiengine («Development of new thermal spraying equipment and technology for production of components for marine transport engines») financé par l'Union européenne. Le projet Ofiengine s'est concentré sur plusieurs composants essentiels, à savoir les tiges de soupape, les calottes de piston et les culasses.

Au cours de ces dernières années, l'apparition rapide de nouveaux matériaux a favorisé l'apparition de nouveaux systèmes particulièrement prometteurs. Outre les revêtements, l'adoption de la méthode de vaporisation adéquate est essentielle pour garantir la durabilité des composants en question.

Après avoir réalisé plusieurs tests sur les matériaux à base de carbure afin d'établir s'ils répondaient aux exigences de l'industrie, le projet Ofiengine a mis au point un nouveau prototype de pistolet capable d'appliquer un revêtement de haute qualité à base de cermet. Par ailleurs, le système de contrôle principal, le module de refroidissement, l'arrivée de gaz et l'arrivée de poudre ont été remaniés pour ce nouveau système.

Après une nouvelle optimisation, la fabrication du prototype a été lancée et le projet validé. Trois supports différents ont été fabriqués et testés: une calotte de piston, un axe de piston et une tige de soupape. Parmi eux, un seul offrait une qualité suffisante pour un envoi à l'utilisateur final.

Le projet Ofiengine comprenait également quatre modélisations qui se rapportaient chacune aux procédés intermédiaires du système: la formation de plasma, la combustion, l'expansion de la flamme dans le tube et dans l'air ambiant.

Le logiciel de commande du système a été mis au point en privilégiant la convivialité. Il offre plusieurs niveaux d'accès et la définition de plusieurs points de réglages et autres paramètres. Le modèle du pistolet est si polyvalent qu'il devrait pouvoir être utilisé avec d'autres types de revêtement.

Informations connexes