Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une atmosphère plus propre pour la prochaine génération de moteurs diesel

Une nouvelle génération de moteurs diesel promet un meilleur rendement et moins d'émissions. Mais les émissions qu'ils produisent doivent encore être traitées avant d'être libérées dans l'atmosphère.
Une atmosphère plus propre pour la prochaine génération de moteurs diesel
Les moteurs à allumage par compression à charge homogène (HCCI) existent depuis longtemps. Cependant, malgré leur bonne consommation de carburant et la combustion plus propre de carburants par rapport aux moteurs conventionnels, les moteurs à HCCI ne sont pas encore largement utilisés pour plusieurs raisons, notamment leur niveau de puissance relativement bas et la possibilité de dégâts causés au moteur en raison de pics de haute pression à l'intérieur des cylindres.

Le principal obstacle à leur commercialisation à grande échelle réside dans la difficulté à contrôler l'allumage automatique nécessaire pour faire démarrer le moteur. Cependant, plusieurs méthodes ont été développées pour déclencher les conditions nécessaires pour l'allumage automatique et pour permettre aux moteurs HCCI d'augmenter leur niveau de puissance, ouvrant ainsi la voie à une plus grande commercialisation.

Les moteurs HCCI émettent bien moins de polluants que les moteurs traditionnels à allumage par bougie, mais ils émettent des niveaux relativement élevés de monoxyde de carbone (CO) et d'hydrocarbures. La viabilité croissante de ces moteurs s'accompagne d'un grand besoin de réduire ces émissions.

Le projet Pagode («Post-treatment for the next generation of diesel engines») a décidé de fournir une vision détaillé et orientée système des processus de post-traitement viables pour la prochaine génération de moteurs diesel HCCI. L'une des voies explorées par le projet portait sur l'utilisation d'un catalyseur d'oxydation dans un convertisseur catalytique de prochaine génération.

Le projet Pagode a étudié la dynamique de l'oxydation à basse température des émissions de CO et d'hydrocarbures afin de rassembler des données fiables pour une définition plus poussée du système et pour fournir des conditions aux limites pour les outils de simulation.

Les partenaires du projet ont également étudié et pris comme référence la performance de dernières technologies catalytiques afin de déterminer les meilleurs éléments catalytiques et les voies de préparation. La dernière technologie développée présentait des améliorations conséquentes par rapport aux catalyseurs d'oxydation diesel.

Pagode a également testé l'incorporation de la technologie de traitement du plasma dans la conduite d'évacuation des moteurs diesel. Les derniers résultats étaient relativement décevants en termes de rendement énergétique et de coût des matériaux mais les résultats initiaux des tentatives du projet à injecter de l'ozone suggèrent qu'il s'agit d'une façon prometteuse de traiter ces deux problèmes.

Le projet a aussi fait la synthèse de ses résultats, les a testé sur un moteur HCCI et a obtenu des résultats prometteurs. Les résultats de Pagode aideront le secteur automobile à développer des solutions techniques peu coûteuses et innovantes pour le post-traitement des émissions des moteurs HCCI.

Informations connexes