Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

DIVERSEEDS — Résultat en bref

Project ID: 31317
Financé au titre de: FP6-FOOD
Pays: Autriche

Des mesures de secours pour la diversité génétique des plantes

Certaines des régions les plus reculées du monde abritent les ancêtres de nos espèces cultivées. Une équipe de généticiens d'Europe et d'Asie se sont réunis pour s'assurer que le patrimoine génétique des plantes ne soit plus en danger.
Des mesures de secours pour la diversité génétique des plantes
Les pratiques agricoles modernes visent à générer un maximum de profits. La monoculture signifie une plantation, culture et récolte standardisées, habituellement à l'aide de machine. Planter une seule culture dans une zone donnée implique que toutes les plantes sont pratiquement génétiquement identiques. L'inconvénient est que l'on perd des gènes pour toujours à un taux exponentiel, et notamment du matériel génétique important pour des traits tels que la résistance à la maladie et des traitements pharmaceutiques potentiels.

Les régions du monde d'où proviennent les plantes cultivées, que l'on appelle les centres Vavilov, se trouvent principalement dans les régions en développement. La préservation de la diversité génétique est essentielle pour la sécurité alimentaire et pour fournir les ressources alimentaires et en plantes nécessaires à la population mondiale. Les chercheurs européens doivent donc communiquer avec leurs homologues dans ces régions stratégiques du point de vue génétique.

Le projet Diverseeds («Networking on conservation and use of plant genetic resources in Europe and Asia») financé par l'UE a donc relevé le défi de créer une plateforme de communication entre scientifiques spécialisés dans les plantes. Les régions impliquées étaient deux des huit centres Vavilov, l'Asie du Sud-est et la Chine en collaboration avec Israël (en tant que représentant du Moyen-Orient). Guidés par le Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture (ITPGRFA), l'objectif premier des chercheurs était d'établir une liste des recommandations et des stratégies pour la préservation de la génétique des plantes.

Après avoir récolté des informations par le biais d'ateliers pratiques, Diverseeds a organisé sa première réunion internationale au Centre pour la biodiversité à Rome, en conjonction avec le réseau IRCN (ECPGR Inter-Regional Cooperation Network). Les scientifiques ont diffusé des questions prioritaires telles que les points communs et les lacunes à combler afin de se conformer à la mise en œuvre du traité sur les ressources phytogénétiques.

Depuis, un groupe plus important d'experts en diversité génétique et d'autres parties prenantes importantes tels que des agriculteurs locaux se sont engagés par le biais de conférences en ligne. Une conférence de clôture qui a eu lieu en Chine a abouti à des recommandations et à une stratégie visant à assurer la continuation de la mise en réseau fructueuse développée par Diverseeds.

Sans exception, la mise en réseau et la coopération offrent des avantages à toutes les parties concernées. les modèles et recommandations résultant du projet Diverseeds peuvent s'étendre à des mesures de secours pour la diversité génétique dans le vaste écosystème partout dans le monde.

Informations connexes