Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

AEROTEST — Résultat en bref

Project ID: 502856
Financé au titre de: FP6-AEROSPACE
Pays: France

Des moteurs moins polluants pour une planète en meilleure santé

Le secteur des moteurs d'avions insiste sur l'importance d'améliorer les techniques de mesures des émissions des moteurs utilisées pour déterminer si un moteur répondra aux normes de certification. Une initiative financée par l'UE a répondu à ces attentes et à bien d'autres encore.
Des moteurs moins polluants pour une planète en meilleure santé
Plus spécifiquement, le secteur des moteurs aérospatiaux a besoin de systèmes efficaces et extrêmement fiables qui peuvent produire des résultats basés sur les normes de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI).

Le projet Aerotest («Remote sensing technique for aeroengine emission certification and monitoring») a décidé de perfectionner les méthodes optiques appliquées aux tests sur les émissions. Ces méthodes fournissent une façon non intrusive d'évaluer les polluants des échappements de moteurs d'avions, avec des résultats applicables d'une part au procédé de certification et d'autre part à la détection d'un mauvais fonctionnement possible du moteur.

Des projets européens antérieurs ont montré la valeur de deux techniques non intrusives, la spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier (FTIR) pour mesurer les diverses émissions de gaz et l'incandescence induite par laser (LII) pour mesurer les particules de suie.

Le projet Aerotest a fait de grands progrès dans la calibration des systèmes et a permis d'améliorer la précision et la détection. Les chercheurs ont mené des tests industriels intensifs sur des petits et gros moteurs et ont inclus des modifications permettant des représentations précises de types spécifiques de moteurs.

En outre, ils ont utilisé des modèles de corrélations des émissions avec des modèles des performances du moteur pour formuler des critères de reconnaissance automatique à utiliser dans la surveillance de la santé des moteurs et le diagnostic des mauvais fonctionnements.

Un rapport d'informations aérospatiales (RIA) a été établi et les résultats du projet ont été présentés au Aircraft Exhaust Emissions Measurement Committee.

En conclusion, le projet Aerotest a énormément contribué aux progrès réalisés dans la précision et l'efficacité des méthodes non intrusives utilisées pour surveiller les émissions, et a répondu à une demande exprimée par les fabricants concernant le procédé de certification ainsi que pour le diagnostic du mauvais fonctionnement d'un moteur.

Informations connexes