Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

SEFA — Résultat en bref

Project ID: 502865
Financé au titre de: FP6-AEROSPACE
Pays: Allemagne

Comment réduire les nuisances sonores provoquées par le survol des avions

L'augmentation du trafic aérien pourrait conduire non seulement à une augmentation du bruit dans les aéroports existants, mais aussi à la nécessité de construire de nouveaux aéroports et de nouvelles plateformes. Il est donc important de réduire le bruit provoqué par les avions, car cela améliorera non seulement la qualité de vie des riverains des aéroports, mais augmentera aussi la probabilité d'acceptation de nouvelles constructions.
Comment réduire les nuisances sonores provoquées par le survol des avions
Afin de diminuer les nuisances sonores provoquées par le survol des avions, le projet SEFA («Sound engineering for aircraft») a fait appel à une complexe ingénierie du son dans le but de définir des caractéristiques acoustiques ou des «formes» de bruit urbain provoqué par les avions qui soient optimales ou ciblées.

Dans un premier temps, les chercheurs ont enregistré des échantillons sonores produits par 238 avions au décollage et à l'atterrissage dans trois aéroports européens. Ils ont ensuite utilisé une décomposition spectrale et un filtrage non linéaire pour modifier les enregistrements et créer une immense base de données de plusieurs centaines de sons synthétisés impossibles à distinguer de ceux produits par de vrais avions. Les chercheurs ont ensuite mené des tests psychométriques approfondis comportant une évaluation subjective de ces évènements bruyants provoqués par le survol des avions par de nombreuses personnes dans huit laboratoires de sept pays.

Une analyse statistique détaillée des informations a permis de faire ressortir un certain nombre de conclusions intéressantes. En premier lieu, la culture, l'âge, le sexe, la sensibilité individuelle au bruit et le fait d'être riverain d'un complexe aéroportuaire n'ont aucun effet sur les appréciations des bruits d'avion. Globalement, l'évaluation des bruits d'avion a été une tâche très difficile pour les auditeurs, compte tenu de la vitesse à laquelle les sons changent durant le décollage et l'atterrissage. En outre, l'importance donnée à un aspect perturbant particulier du son généré dépendait en grande partie de la composition entière du son. Ainsi, la caractérisation de la forme sonore optimale s'est révélée être une tâche beaucoup plus complexe que prévu.

Afin d'éviter de mener d'autres tests longs et coûteux, tels que ceux décrits précédemment, les chercheurs du projet SEFA ont conçu deux outils de simulation extrêmement innovants. L'outil d'avions virtuels constitue un lien direct entre des bruits d'avion spécifiques et des caractéristiques sonores cibles optimales. L'outil d'auditeurs virtuels simule l'évaluation subjective des sons provoqués par le survol d'avions sur la base de l'échelle définie à la suite des tests psychométriques approfondis.

En définitive, le projet SEFA a défini des grandes lignes en ce qui concerne la conception des structures d'avion, la conception des moteurs et les procédures de vol en vue de la réduction des nuisances sonores suivant les caractéristiques spécifiques aux avions. Le projet a ainsi précisé des méthodes de réduction des nuisances sonores allant plus loin que la simple diminution des niveaux sonores, en l'occurrence en tenant compte des caractéristiques des signatures de bruit spécifiques d'un avion donné. Les outils de simulation créés par l'équipe du projet sont la promesse de voir très vite en première ligne de meilleures conceptions.

Informations connexes