Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

GLOMIG — Résultat en bref

Project ID: 28756
Financé au titre de: FP6-CITIZENS
Pays: Turquie

Une nouvelle approche aux nouvelles tendances de migration

Les changements rapides des modèles de migration mondiaux appellent à une nouvelle approche de la recherche et de l'élaboration de politiques. Une initiative financée par l'UE a cherché à faciliter cela en créant une plateforme commune réunissant les intervenants de l'UE et des pays voisins.
Une nouvelle approche aux nouvelles tendances de migration
La nature de la migration a considérablement changé de celle où les mouvements de population passaient des pays moins développés vers les pays développés. Cela demande de nouvelles stratégies dans le domaine de la recherche sur les migrations et les décisions qui impliquent une redéfinition et une reformulation de la complexité de ces nouveaux mouvements migratoires mondiaux en tenant compte d'un changement nécessaire des aspects économiques vers des aspects liés à la sécurité.

Le projet Glomig («Global migration from the Eastern Mediterranean and Eurasia: Security and human rights challenges to Europe») a travaillé pour encourager une étroite collaboration entre l'UE et les pays de la coopération internationale par le biais d'ateliers, de rassemblements de groupes d'experts et pour émettre des recommandations politiques liées à la migration mondiale. Les partenaires du projet ont envisagé leurs objectifs en vue de promouvoir et faciliter des approches collaboratives, comparatives et interdisciplinaires du sujet. Les parties intéressées de l'UE, de Russie, de Turquie et des pays des Balkans occidentaux, de l'Est de la Méditerranée et du Caucase ont été réunies. L'objectif était de contribuer à l'Espace européen de la recherche (EER) par la création d'une plateforme commune pour le partage d'idées, d'expérience et de savoir-faire sur la migration, mettant de ce fait en évidence les opportunités et les défis pour toutes les parties concernées.

Glomig a réuni des membres du monde académique, des représentants officiels des gouvernements, des représentants d'organisations non gouvernementales (ONG), des unités d'appui aux projets et d'autres intervenants. Les activités du projet ont permis la discussion des différentes perspectives, particulièrement celles des pays envoyant et recevant des migrants ainsi que des institutions contrôlant les processus migratoires — et, naturellement, les migrants eux-mêmes.

Les présentations et discussions des articles sur la politique ont touché une série de questions, notamment les causes économiques, politiques et sociales et les conséquences de la migration, les droits de l'homme, la sécurité et la démocratie, les questions de genre et les réseaux formels et informels jouant un rôle dans les mouvements de population. Les participants se sont également intéressés aux mesures préventives et de lutte contre la contrebande et le trafic.

La création de plateformes a également permis de reformuler tous les points de vue sur les rubriques et de les intégrer dans des cadres mais aussi de faire avancer la recherche sur la migration en introduisant de nouvelles questions et dimensions. Un exemple en est l'augmentation de la féminisation de la migration, où les femmes migrent désormais de manière indépendante comme étudiants et réfugiés ou pour des raisons économiques.
Les deux volumes du travail produit par le projet visent à faciliter la coopération transnationale pour de meilleures analyses d'impact et pour promouvoir une recherche interdisciplinaire et multidisciplinaire et des mesures intégrant les perspectives des différents intervenants.

Informations connexes