Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

CRAB — Résultat en bref

Project ID: 500536
Financé au titre de: FP6-SME
Pays: France

De meilleures stratégies de biosalissure pour l'aquaculture

La colonisation biologique des structures marines par les algues et les coquillages (également appelée la biosalissure, ou biofouling) peut être très dommageable en aquaculture. Un projet vient de proposer une méthode plus durable et écologique pour retirer ces organismes indésirables.
De meilleures stratégies de biosalissure pour l'aquaculture
L'antisalissure consiste à éviter ou éliminer l'accumulation de microorganismes, de végétaux et d'animaux, tels que coquillages, algues et autres, sur les coques des bateaux et les installations de pêche. Le projet CRAB («Collective research on aquaculture biofouling») financé par l'UE visait à réduire les effets toxiques des méthodes d'antisalissure grâce à des systèmes durables et réalisables.

Le projet a défini les difficultés scientifiques et économiques de l'antisalissure en aquaculture (comme les élevages de poissons et d'autres organismes marins), et proposé des techniques prometteuses pour s'en affranchir. Il a consulté les utilisateurs et évalué leurs besoins, afin de souligner les effets de la biosalissure sur l'infrastructure et les espèces élevées.

Le projet CRAB a développé les technologies en place et étudié entre autres le contrôle biologique des espèces critiques, les traitements à base d'enzymes, les matériaux protecteurs, les revêtements, l'élevage, les pratiques de nettoyage, le traitement par couleur et l'antisalissure électrochimique. Il a évalué les matériaux appliqués sur les surfaces critiques pour l'aquaculture, a conduit des tests dans les élevages pour estimer l'impact de la biosalissure, et testé les solutions proposées. Il a également procédé à une évaluation du risque économique et environnemental des technologies actuelles et de remplacement, en tenant compte de la sécurité, des effets sur la santé, des poissons et de l'impact économique global.

Le projet CRAB a présenté les grandes lignes des meilleures pratiques du secteur et publié les résultats sur son site, dans un manuel sur la biosalissure. Les directives visaient les conditions d'utilisation et la réduction des coûts, ainsi que des critères comme l'intégrité du revêtement, l'efficacité antisalissure et la durabilité, dans le but d'évaluer les solutions.

Les résultats du projet ont aussi été diffusés par le biais d'articles, de conférences et d'autres évènements. Enfin, la diffusion a été associée avec des activités de formation pour s'assurer d'apporter le maximum d'avantages aux secteurs et une meilleure santé du secteur de l'aquaculture.

Informations connexes