Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

SWIFT-WFD — Résultat en bref

Project ID: 502492
Financé au titre de: FP6-POLICIES
Pays: France

Des méthodes de surveillance plus performantes pour une eau de meilleure qualité

Les objectifs de la directive-cadre sur l'eau (Directive 2000/60/CE) ne pourront être atteints qu'avec l'aide d'outils fiables. Le dépistage, la surveillance et la production de données font partie de ces outils, et ont fait l'objet d'une initiative facilitant la mise en œuvre de la directive dans l'objectif d'améliorer la qualité de l'eau en Europe.
Des méthodes de surveillance plus performantes pour une eau de meilleure qualité
Des décisions prises à partir d'informations ou de données incorrectes peuvent avoir des répercussions de grande envergure. C'est le cas dans de nombreuses situations et domaines d'études, et aussi pour la mise en œuvre de la directive-cadre sur l'eau (DCE). Il faut pour cela utiliser des analyses «classiques» en laboratoire et des méthodologies de dépistage, par exemple pour détecter une pollution accidentelle. Par conséquent, pour surveiller efficacement la DCE, il faut de recourir à des techniques bien établies de mesure de la qualité qui produisent des données fiables d'une manière économique.

Le projet SWIFT-WFD («Screening method for water data information in support of the implementation of the Water Framework Directive») financé par l'UE a été conçu pour gérer cet aspect de la mise en œuvre de la directive, en relation directe avec la qualité de l'eau. Grâce à des études de cas pilotes sur la gestion de bassins hydrographiques, les chercheurs ont examiné l'impact potentiel de nouveaux appareils sur les processus de décision et la surveillance des coûts. Ils ont ensuite rédigé des meilleures pratiques à l'intention des parties prenantes pour les aider à prendre la décision la plus adaptée.

Les chercheurs ont inventorié les méthodes de dépistage actuelles et nouvelles pour donner accès à des données homogènes et fiables permettant de procéder à des comparaisons à l'échelle internationale. Les membres du projet SWIFT-WFD ont examiné les laboratoires et les outils de contrôle qualité pour les comparer à ce qui se fait de mieux, et procédé à des tests sur site pour évaluer in situ les méthodes d'évaluation. Les résultats des tests en réservoir ont servi à développer de nouveaux protocoles et procédures applicables au contrôle des outils de dépistage et de l'assurance qualité.

L'équipe a développé et évalué des biocapteurs spécialisés sensibles, optimisés ensuite en laboratoire, et conçu de nouveaux outils de dépistage des polluants visés. Les nouvelles méthodes de dépistage et les nouveaux outils (SMET) ont permis d'atteindre les objectifs du projet en facilitant le choix des mesures répondant à des besoins spécifiques. Ceci répond également aux critères de réduction des coûts opérationnels et environnementaux.

Pour encourager l'application des résultats de l'étude aux décisions politiques, les partenaires du projet ont organisé diverses activités comme des journées de démonstration, des ateliers et des entretiens avec les parties prenantes. Bien qu'il soit fort probable que l'utilisation des propositions du projet SWIFT-WFD varie d'un pays à l'autre, l'initiative est parvenue à diffuser des informations importantes qui soutiennent les activités de surveillance nécessaires à la réalisation des objectifs de la DCE et à la sensibilisation du public concernant les SMET.

Informations connexes